Comment passer joliment du court au long en évitant la case mulet

Comment passer joliment du court au long en évitant le plus possible la case mulet
Comment passer joliment du court au long en évitant le plus possible la case mulet
La coupe garçonne vous allait plutôt bien au début de l'été, mais maintenant que ça repousse plus rapidement derrière que devant, vous commencez à paniquer. Voici nos conseils pour passer des cheveux courts aux longs sans (grosses) embûches.
A lire aussi
10 gestes à adopter pour passer un été écolo-friendly
News essentielles
10 gestes à adopter pour passer un été écolo-friendly

Cet été, vous aviez chaud, trop de cheveux et un caractère plutôt impulsif. Résultat, vous avez coupé vos longueurs façon Emma Watson post-Harry Potter. La pixie cut vous allait comme un gant, vous avez même pensé à la garder pendant un bon moment.

Seulement voilà, en hiver, la donne a changé. Il fait froid et la girouette capillaire que vous êtes a désormais envie de repasser au long. Rien que pour varier les possibilités de coiffures et ne pas vous les geler dehors (les bonnets ne vous vont pas si bien que ça). Vos mèches vous manquent et vos élastiques se sentent seuls.

Votre décision est prise, vous allez laisser repousser votre crinière. Il y a cependant un truc qui vous fait flipper : la phase ingrate de l'entre-deux, celle qui vous transformerait certainement en héroïne d'un mauvais film sur les années 80 si vous ne gérez pas la transition avec soin. On vous explique comment faire.

1- Attention à l'arrière

La partie la plus critique du processus de repousse des cheveux courts, c'est quand on se rend compte que ceux de derrière sembleront toujours plus longs que ceux de devant. Certes, ça paraît logique. Mais ceci dit, personne n'a envie de se retrouver avec un malheureux mulet.

On essaie donc de faire des retouches uniquement sur la partie de la nuque, en laissant les côtés tranquille. Au bout de quelques mois, l'uniformité sera à nouveau de mise - et on pourra oublier cette douloureuse étape.

2- Ne lésinez pas sur les accessoires

Il existe tout un tas de barrettes, de bandeaux, de bandanas, que dis-je, de pinces papillons arc-en-ciel, qui ne sont pas uniquement là pour faire joli (bien que l'aspect physique compte pour beaucoup).

Alors, saisissez-vous de ce que vous avez à portée de main et accessoirisez votre coupe de quelques bijoux de cheveux - sans la jouer Sarah Michelle Gellar non plus. Vous pourrez l'arranger comme vous le voudrez et vous aurez surtout déjà l'impression de changer de tête.

3- Jouez avec la texture

La meilleure façon de camoufler les inégalités de longueur, c'est d'ajouter un peu de volume de tous les côtés. A l'aide d'un fer à boucler, par exemple, ou d'un spray pour cheveux wavy s'il vous en reste de votre passé capillairement riche. La seule technique à adopter, c'est celle du flou artistique.

Allez-y au fur et à mesure, sans réelle idée de ce que vous êtes en train faire, et vous obtiendrez un effet décoiffé aux airs travaillé. Évitez tout de même de vous brûler les doigts en rangeant le fer - oui, ça sent le vécu.

4- Allez-y franco sur les soins

L'une des meilleures façons de passer joliment du court au long, c'est que vos cheveux repoussent vite. Et pour ce faire, il faut les bichonner. Renseignez-vous auprès de votre coiffeur sur leur nature et les produits qui s'y prêtent le mieux, et soyez rigoureuse sur votre routine beauté.

Petite astuce que l'on glissera là comme un cadeau : enduisez vos mèches d'huile de ricin deux soirs par semaine avant de dormir et lavez-les le lendemain. En plus de nourrir votre cuir chevelu souvent en manque d'hydratation l'hiver, elle viendra fortifier vos pointes et vos ongles, et accélérer leur croissance.

Il n'y a plus qu'à se lancer !