Comment devenir plus charismatique ? Une experte nous répond

Le charisme, ça se travaille !
Le charisme, ça se travaille !
Inné pour certains, le charme est toutefois un trait que l'on peut améliorer et dont les retombées s'avèreront bénéfiques dans bien des aspects de notre vie. Et pour nous aider à irradier de tout notre être, une spécialiste nous éclaire.
A lire aussi
Notre experte répond à Anne
emploi
Notre experte répond à Anne

Si les bonnes fées semblent s'être penchées sur le berceau de certains pour les doter d'un incroyable charisme, le fait qu'elles soient passées un peu plus hâtivement sur celui d'autres n'est pas irréversible. Car oui, le charisme, ça se travaille. Evelyne Platnic-Cohen, fondatrice et dirigeante de Booster Academy (premier centre d'entraînement intensif à la vente) nous révèle les clés pour booster notre aura.

Terrafemina : Comment savoir si l'on est charismatique ou pas ?

Evelyne Platnic-Cohen : Il existe plein de petits signaux attestant de notre charisme. Par exemple, lorsque l'on prend la parole, si les gens nous écoutent, c'est déjà une preuve. Il y a des gens qui par leur voix, leur posture, la façon dont ils disent les choses nous donnent envie de nous taire et de les écouter.

Est-ce que c'est une fin en soi de devenir plus charismatique ?

E. P-C : Pour avoir un ordre d'idées, il est intéressant d'étudier l'importance du charisme au niveau des hommes et femmes politiques. Ils prennent des coachs pour travailler leur look, pour apprendre à poser leur voix, à mieux déployer leur gestuelle. Et finalement, ceux qui accèdent au pouvoir sont-ils plus ou moins charismatiques ? Est-ce que Donald Trump a gagné grâce à cela ? Barack Obama n'était-il pas plus charismatique encore ? Ce qui est notable en tout cas, c'est qu'aujourd'hui, le rôle du charisme a évolué auprès des populations et des gens qui nous entourent. Cherche-t-on des gens ayant un véritable charisme, un vrai pouvoir de séduction ou privilégions-nous à présent plus volontiers des personnalités pourvues de fond garantissant d'apporter plus de réponses à nos questions ?

Internet a en effet bouleversé notre système d'interactions. Il y a de plus en plus de gens qui s'expriment, on n'est plus dans la rareté des décennies passées où quand quelqu'un s'exprimait, c'était quelque chose d'exceptionnel. De fait, l'attente des gens a changé, ils sont moins dupes et le seul pouvoir de séduction ne suffit pas toujours. Cette surdose de communication nous a rendu moins malléables au charisme d'une personne.

Le charme peut-il nous aider à évoluer professionnellement ?

E. P-C : Quelqu'un qui n'aurait que du fond, même s'il est extrêmement brillant, risque, à un moment donné, de se retrouver face à un "plafond de verre" l'empêchant d'évoluer comme il le souhaite. En effet, les postes à pourvoir juste au-dessus de nous sont des postes impliquant d'avoir à la fois la compétence et le savoir-être. Et c'est souvent ce dernier point, autrement dit le charisme, qui fera la différence. Ainsi, les compétences seules ne suffisent pas, il faut aussi se faire apprécier et réussir à créer un équilibre dans le rapport visibilité/crédibilité. On constate d'ailleurs qu'aujourd'hui, de plus en plus de coachs interviennent sur cette partie comportementale auprès des salariés.

Une qualité utile au boulot comme dans le privé
Une qualité utile au boulot comme dans le privé

Et dans le cadre privé, le charisme facilite-t-il les rencontres ?

E. P-C : Sur le plan personnel, c'est certain. Il y a des gens qui ont naturellement plus d'amis et c'est notamment grâce à ce pouvoir de séduction. Ce que le charisme va apporter dans la vie quotidienne, c'est que lorsque l'on a quelque chose à dire, on va être écouté, se sentir apprécié, ce qui va nous accorder une crédibilité supplémentaire.

Pour les célibataires, si le charisme est un très bon point pour les hommes, il n'agit malheureusement pas toujours comme un facilitateur de rencontres pour les femmes. En effet, si elles en ont trop, cela risque d'"effrayer" leurs prétendants.

Ce qui est assez amusant, c'est que le charisme dépend aussi du statut que l'on nous donne. Ainsi, on peut être considéré comme très charismatique, être très écouté dans sa vie professionnelle et pas du tout dans sa vie privée. On perd d'un seul coup cette reconnaissance pour redevenir monsieur et madame Tout-le-monde. Il existe évidemment des personnes charismatiques dans tous les domaines, par leur éducation, leur savoir-vivre, leur personnalité, mais elles ne constituent pas la majorité.

Avons-nous intérêt à travailler notre charisme ?

E. P-C : Oui, au moins un minimum. C'est notre charisme qui va nous permettre d'avoir l'air agréable aux autres. A l'écoute également, car quelqu'un de charismatique, c'est aussi une personne qui sait écouter, jouissant d'un niveau de communication positif appréciable pour les autres.

Quelles sont les clés pour devenir plus charismatique ?

E. P-C : Se montrer sincèrement à l'écoute de l'autre, apprendre à poser sa voix autant dans le ton que dans le débit, bien choisir ses mots, notamment en employant des exemples pour illustrer ses propos et en trouvant une juste alliance entre l'expression et l'émotion nous aideront déjà à devenir davantage charismatique.

Savoir prendre la parole en public, et se faire violence pour le faire même si l'on est timide - un peu de timidité n'est d'ailleurs pas un frein au charisme, au contraire, elle nous permet de ne pas prendre trop de place au risque d'écraser les autres - aura également un impact sur l'aura que l'on dégagera.

La gestuelle influe aussi. La façon que l'on a de se mouvoir avec plus ou moins de grâce, de délicatesse, lorsque l'on pénètre dans une pièce jouera sur la première impression que l'on va donner.

J'ajouterais aussi qu'il y a un savoir-faire à maîtriser autour du silence. Il faut savoir en poser à bon escient.

Enfin, pour que le charme puisse opérer, il doit évidemment y avoir une certaine congruence entre ce que l'on dit, ce que l'on pense et ce que l'on est.

Les dossiers