C'est quoi ce nouveau symptôme du coronavirus qui touche les orteils ?

Surveillez vos orteils, ils sont peut-être un symptôme du Covid
Surveillez vos orteils, ils sont peut-être un symptôme du Covid
Les maux de tête, les courbatures, la fatigue, les difficultés respiratoires... et maintenant l'orteil violet. Ce symptôme pourrait bien révéler une positivité au coronavirus, alors prudence.
A lire aussi

La liste des symptômes possiblement liés au Covid-19 s'allonge. A la fièvre, la toux, la fatigue et la perte de goût et d'odorat caractéristiques, aux diarrhées, plaques rouges, perte de concentration et congestion nasale occasionnelles, s'ajouteraient désormais les "orteils violets". Un phénomène mis en avant dans une étude américaine réalisée par la Ligue internationale des sociétés dermatologiques et l'Académie américaine de dermatologie.

"Il semble qu'il y ait un certain sous-groupe de patients qui, lorsqu'ils contractent le Covid-19, développent une inflammation au niveau des orteils en forme d'engelure", détaille la dermatologue Esther Freeman, autrice du rapport issue de Massachusetts General Hospital et Harvard Medical School, auprès de The Independent. "Dans la plupart des cas, cette inflammation se résout d'elle-même et disparaît, elle est relativement bénigne", ajoute-t-elle. "Elle dure en moyenne environ quinze jours. Mais nous avons vu des patients chez qui elle se prolongeait pendant plus de 150 jours, chez eux l'inflammation se maintient et 16 % ont dû être hospitalisés pour la traiter".

"Covid Skin"

En France, la Société française de dermatologie (SFD) aussi a planché sur le sujet. Lors d'une étude intitulée "Covid Skin", l'organisation avait remarqué des "rougeurs soudaines et persistantes, parfois douloureuses, engelures sur les doigts et les orteils", sans pour autant arriver à des conclusions qui liaient ces engelures "suspectes" au virus.

"Depuis 9 mois, les publications se succèdent, on en est à plus de 600 publications sur le sujet et on n'arrive toujours pas à y voir clair", déclare Laurence Le Cleach, dermatologue et vénérologue de l'hôpital Henri-Mondor de Créteil (Val-de-Marne), coordinatrice de l'enquête, au Parisien. "Les patients sur lesquels on s'est penchés étaient souvent jeunes, avec une moyenne d'âge de 25 ans", détaille-t-elle.

"Mais quand on leur a fait une prise de sang, ce qui est troublant, leur sérologie dans une très grande majorité des cas s'est révélée négative, il n'y avait pas trace d'anticorps. Des études nordiques suggèrent que cela pourrait être une conséquence du confinement, mais là aussi, cela reste à prouver." Elle s'interroge : "Peut-être faudrait-il lancer une nouvelle enquête Covid Skin ?"

"Une fenêtre sur le reste du corps"

Esther Freeman explique de son côté que cette découverte permet d'en savoir davantage sur les conséquences du virus sur l'organisme. "Nous commençons à voir des Covid longs dans d'autres systèmes d'organes, c'est la première fois que nous reconnaissons que cela peut aussi se produire sur la peau", poursuit-elle auprès de The Independent. "Je pense que cela soulève beaucoup de questions sur le type d'inflammation qui se produit - y a-t-il une inflammation ailleurs dans le corps ? Nous ne connaissons pas encore vraiment la réponse." Et de reconnaître : "La peau peut être considérée comme une fenêtre sur le reste du corps car c'est une inflammation que l'on peut voir - et qui peut indiquer une inflammation ailleurs".

Pour autant, Laurence Le Cleach rassure : qui dit doigts de pied bleutés ne dit pas forcément coronavirus. Surtout par les temps (frileux) qui courent.

"Une météo humide et fraîche avec des températures entre -5°C et 13°C, c'est propice aux engelures. Alors on garde ses pieds bien au chaud, on enfile de bonnes chaussettes et des pantoufles bien douillettes à la maison. Ce n'est que si cela ne passe pas dans les quinze jours, qu'on consulte". On prend note.