Cette pub pour des culottes menstruelles a été censurée par Facebook (et on hallucine)

Cette super pub pour des culottes menstruelles a été censurée par Facebook (et on hallucine)
Cette super pub pour des culottes menstruelles a été censurée par Facebook (et on hallucine)
La marque Modibodi souhaitait normaliser les règles à travers son dernier spot publicitaire. Facebook a décidé de le censurer. En cause, des images "choquantes" et "sensationnelles", justifie le réseau social.
A lire aussi

Encore une vidéo qui aborde les règles telles qu'elles sont. Encore une vidéo qui fait les frais de la censure. Au mois de septembre, la marque australienne de culottes et maillots de bain menstruelles Modibodi a lancé sa nouvelle campagne, intitulée "The New Way To Period" ("La nouvelle façon d'avoir ses règles"). Parmi les différents contenus diffusés, un spot publicitaire d'une minute censé engager la conversation sur les menstruations et faire en sorte que les personnes qui ont leurs règles "se sentent normales, parce que c'est ce que sont les règles".

Les images montrent deux femmes en culotte allongées sur un lit, une autre dans la douche qui rince son sous-vêtement, le sang coulant au sol, des draps tachés de rouge, ou encore une danseuse qui bouge librement devant un miroir, protégée par un produit de la marque. Nécessaire, donc.

La pub Modibodi a été censurée par Facebook.

C'était sans compter sur la décision de Facebook, après trois stades de vérification, de bannir la vidéo de sa plateforme, l'ayant jugée "choquante" et "sensationnelle". Une décision révoltante, qui s'appuie sur le règlement selon lequel "les publicités ne doivent pas contenir de contenu choquant, sensationnel, inflammatoire ou excessivement violent", et qui prouve une fois de plus la difficulté, en 2020, de briser certains tabous.

Pour les responsables de Modibodi, c'est incompréhensible. "L'objectif de ce film était d'ouvrir l'esprit des gens en éliminant les stigmates de ce qui est une fonction corporelle parfaitement naturelle pour les femmes", s'indigne Kristy Chong, PDG et fondatrice de Modibodi, dans un communiqué. "Il n'a pas été conçu pour être délibérément sensationnel ou provocateur, mais pour montrer le côté très réel et naturel des menstruations".

La présidente détaille : "Nous avons utilisé le rouge pour représenter le sang dès le premier jour et 'The New Way To Period' montre le vrai côté des menstruations et qu'il existe de meilleures options que les serviettes hygiéniques, les protège-slips ou les tampons jetables qui sont dommageables pour l'environnement", poursuit-elle. "Nous sommes au XXIe siècle et il est décevant que Facebook ne veuille pas normaliser la conversation sur les règles".

Le spot passe pour l'instant à la télé régionale australienne, sur Youtube, qui l'a autorisée après l'avoir initialement interdite, et désormais visionné sur la page Facebook de la marque, mais pas promu via contenu sponsorisé. Lors d'un sondage réalisé par ses soins, Modibodi a révélé que près d'une jeune fille sur trois a peur de parler de ses règles. Une crainte qui n'est pas près de diminuer quand on voit que la stigmatisation de ce sujet pourtant essentiel semble avoir de beaux jours devant elle.