6 conseils pour arrêter de stresser en début de relation

6 conseils pour arrêter de stresser en début de relation
6 conseils pour arrêter de stresser en début de relation
Les rencontres sentimentales ont de bons côtés, ça va de soi, mais peuvent aussi créer une montée de doutes nocifs pour notre épanouissement personnel - et celui de notre relation en devenir. Doutes qu'il est urgent de réduire en miettes. Et voici 6 façons de le faire.
A lire aussi

On a beau nous vendre une lune de miel inoubliable, les premiers temps d'une relation sont plus complexes qu'il n'y paraît. Surtout au moment de cet entre-deux critique entre la rencontre et l'officialisation qui, avouons-le, a souvent des airs de mirage inaccessible.

Avant d'établir notre couple comme quelque chose de plutôt sérieux donc, ou du moins fait pour durer davantage que quelques semaines (de sexe avec confidences sur l'oreiller), on a tendance à expérimenter quelques interludes d'angoisse sentimentale. Des craintes toutes personnelles qui nous font nous demander, en gros, si l'autre a autant d'intérêt pour nous que nous pour lui ou elle. Et dans les cas les plus sévères de manque d'amour-propre et de confiance en soi : pourquoi diable nous accorde-t-il ou elle tout ce temps et cette attention ?

Chaque signe de pseudo-distance inexpliquée nous inquiète, chaque message qui n'est pas répondu dans l'heure nous fait éprouver des sueurs froides. Et puis, il y a aussi l'autre côté de la force : lorsque l'on est celle qui a du mal à s'engager et à sauter dans le bain houleux des relations amoureuses. Par traumatisme passé, par peur de se retrouver piéger, par pudeur à l'idée de se dévoiler. Bref, toutes les raisons sont bonnes. On a décidé de vous donner quelques astuces qui aideront à mieux appréhender et relativiser les raisons derrière ce stress, afin de les faire disparaître à tout jamais. En voici six.

1- Ne vous investissez pas plus que de raison

Vous avez beau vous répéter à chaque nouvelle rencontre que, cette fois, vous ne vous emballerez pas au bout d'un rendez-vous et quatre messages sans faute d'orthographe : c'est plus fort que vous. Le petit coeur d'artichaut que vous êtes tombe sous le charme au moindre clin d'oeil - volontaire ou non - et imagine rapidement le prénom de vos futurs enfants avant même votre première nuit à deux. Si la passion est respectable, il arrive aussi qu'elle consume. Voire qu'elle fasse prendre une proportion énorme à une histoire qui ne mérite pas tant d'investissement.

Et c'est justement cette place inappropriée dans votre tête qui contribue à créer des situations angoissantes. Vous vous persuadez qu'il ou elle est fait·e pour vous, et l'enjeu devient beaucoup trop important. Vous allez même jusqu'à vous assurer que si ça ne marche pas avec cette personne, c'est que vous n'êtes pas assez intéressante ou, que sais-je, que l'amour n'est pas fait pour vous. Apprenez à lâcher prise et à prendre les choses comme elles viennent, vous n'en serez que moins stressée.

2- Dédramatiser

Souvent, les craintes qui perturbent cette période à la fois incertaine et douce sont liées à la réciprocité des sentiments. Vous vous demandez s'il ou elle est aussi attaché·e que vous, pour savoir en réalité si vous n'allez pas vous prendre un mur d'ici trois semaines d'idylle supposée. Vous interprétez donc chaque petit geste, tentez de déceler des signes annonciateurs d'une rupture anticipée ou d'un long bonheur et finissez par être rongée de questions qui ne devraient pas se manifester si tôt dans votre couple.

Pour atténuer ce mécanisme nocif, posez-vous cette question simple : "Et alors ?". Relativisez ce qui vous tracasse en vous prouvant que, même si ce scénario venait à se réaliser, vous êtes assez forte et indépendante pour le surmonter. Peur qu'il ou elle ne vous rappelle plus jamais ? Et alors ? Vous survivrez. Peur de vous brûler les ailes une fois encore ? Et alors ? Vous avez réussi à encaisser les coups jusque-là, cette fois hypothétique ne fera pas exception. Essayez de vous convaincre que toutes ces petites appréhensions qui vous polluent l'esprit ne sont pas si graves, et qu'au pire des cas, vous ressortirez grandie de cette (énième) relation.

3- Demandez-vous pourquoi vous agissez de la sorte

Attaquez le problème à la source. Latoya Nelson, conseillère professionnelle agréée, spécialisée dans l'anxiété, explique à Mind Body Green que la première étape pour surmonter cet ascenseur émotionnel profondément enraciné, et la façon dont elles affectent votre comportement, est de les mettre en perspective. Pour ce faire, essayez d'écrire vos sentiments dans un journal ou parlez à un·e thérapeute pour vous aider à "identifier la source et à traiter les sentiments qui s'y rapportent".

Votre anxiété provient-elle d'expériences négatives dans vos relations passées ? Ou est-elle liée à quelque chose de particulier due à cette relation et à cette personne ? Dans le premier cas, le fait de reconnaître votre peur d'être à nouveau blessée peut vous aider à comprendre et à accepter votre stress. Dans le second cas, il est utile de se demander si la relation que vous entretenez vous procure réellement assez de joie pour compenser la négativité. Un bilan de début de parcours qui peut aussi vous sauver de galères amoureuses sans nom.

Comme disait Samantha Jones dans Sex and The City : "Je t'aime, mais je m'aime encore plus". Alors n'allez pas flinguer votre santé mentale pour quelqu'un qui - à en croire l'état dans lequel il ou elle vous met - n'en vaut pas la peine.

Début de couple
Début de couple

4- Parlez-en à votre partenaire

Au lieu de vivre ces angoisses de votre côté, avec vos propres projections pour seul connaissance des sentiments de l'autre, parlez-lui. Abordez ce qui vous tracasse et vous verrez certainement qu'il ou elle saura vous trouver les mots pour vous apaiser. "Il peut être utile de dire à votre partenaire comment vous vous sentez", avance Stella Harris, coach et éducatrice sexuelle, au site américain. "D'une part, cela permet de créer un précédent d'honnêteté et de transparence. D'autre part, prendre l'habitude de demander d'être rassurée quand vous en avez besoin peut réellement aider".

La communication est la clé, faites simplement attention à ne pas vous reposer uniquement sur votre partenaire, ni à passer votre temps à partager tout ce qui vous passe par la tête. Vous devez aussi apprendre à bosser seule sur votre confiance en vous et celle que vous accordez à votre histoire en devenir. "Il n'est pas possible ni sain qu'une seule personne soit tout pour vous", ajoute l'experte qui conseille de réserver une partie de vos prises de tête - valides, certes, mais possiblement oppressantes pour une seule personne - à votre entourage.

5- Concentrez-vous sur le présent

Au lieu de vous concentrer sur tout ce que vous n'obtenez pas de l'autre, et de vous laisser envahir par des vagues d'anxiété et de frustration étouffantes, essayez de comprendre comment ce nouveau lien améliore votre vie dans le moment présent. Listez ses aspects positifs, ce qu'il vous apporte et si oui ou non l'être presque aimé·e fait ressortir la meilleure version de vous-même. En dissipant cette énergie négative, vous réussirez plus facilement à profiter de l'inconnu et de ce qu'il vous reste à découvrir.

Évitez aussi les plans sur la comète qui riment trop fréquemment avec déception. Et une fois encore, si le présent n'est pas à la hauteur de vos espérances, peut-être est-il temps de faire le point, et de se demander si la relation vaut le coup de l'effort qu'on y met.

6- Soyez naturelle

Souvent, ces moments de stress sont tellement synonymes d'une envie d'être aimée que l'on finit par calquer notre personnalité sur les attentes supposées de l'autre. On agit de la façon dont on pense qu'il ou elle aimerait qu'on agisse, et on finit par anéantir petit à petit notre naturel. Seulement pour rencontrer et tisser un amour sincère avec quelqu'un, il est essentiel de réussir se montrer telle que l'on est. Assumer nos qualités et nos défauts, pour éviter les surprise quelques semaines plus tard qui assurent des déceptions problématiques des deux côtés - ou pire, une rupture.

Et puis à celles qui auraient peur de se révéler, et de ne pas correspondre à l'idéal de la personne dont elles partagent la vie depuis peu, rappelez-vous que si votre partenaire ne vous aime pas pour qui vous êtes vraiment, c'est que vous n'avez rien à faire ensemble. Simple et efficace.