L'ours polaire en captivité à Marineland au coeur de la polémique

Les ours du marineland d'Antibes
Les ours du marineland d'Antibes
La vidéo d'un ours polaire, la bave aux lèvres, au Marineland d'Antibes relance le débat sur la captivité des animaux. Une pétition demande le transfert des ours du parc aquatique vers un pays moins chaud.
A lire aussi

Une vidéo publiée sur Youtube et Facebook par l'association C'est Assez montre deux ours polaires au Marineland d'Antibes. L'association s'alarme dans cette vidéo, tournée selon elle le 11 juin dernier, du bien-être de l'animal au sein du parc. On y voit l'un des ours, Raspoutine, la bave aux lèvres et en plein soleil alors que la température de ce jour-là était comprise entre 19 et 25 degrés selon les données du site Accuweather. L'association C'est Assez semble sous-entendre que l'ours meurt de soif : "Raspoutine apparaît haletant, la bave à la bouche, fatigué et répétant sans cesse le même va et vient." La vidéo compte à ce jour 835 000 vues sur Facebook et 6 000 sur Youtube.

La vidéo de C'est Assez

En parallèle, C'est Assez a lancé une pétition qui a déjà récolté presque 75 000 signatures. Elle en appelle à Nicolas Hulot, le ministre de la Transition écologique : "Monsieur le Ministre, nous vous demandons de prendre des mesures urgentes pour transférer les ours polaires maintenus en captivité au Marineland et vous demandons d'interdire à moyen terme la captivité de ces mammifères en France." Elle ajoute : "Il est impératif de trouver une solution de remplacement, dans un lieu plus adapté à leur physiologie, à l'image par exemple du parc Orsa Rovdjurspark en Suède où l'ourse Hope, fille de Raspoutine, a été transférée."

Dans un message Facebook daté du 15 juin, le Marineland d'Antibes répond à la pétition lancée par C'est Assez. Le parc explique que le comportement de cet ours polaire mâle est normal : "La bave et les mouvements de langue que vous pouvez constater sur notre mâle ours blanc sont des signes de rut des mâles lorsqu'ils sont en saison de reproduction (ce qui est le cas en ce moment) et en présence d'une femelle en chaleur. Le mâle émet alors une forte respiration et "sent" la femelle provoquant chez lui un reniflement régulier."

Marineland dénonce une volonté de nuire

Le parc se défend d'avoir fermé les portes de leur abri aux ours et explique qu'ils ont en toutes saisons un bassin avec une eau à 14° et une grotte de glace. L'association C'est Assez évoque en effet une porte fermée dans la vidéo, ce que reconnaît le parc en expliquant que cette porte particulièrement est condamnée. Mais il indique également qu'une autre porte, qui est également visible sur la vidéo à 1'35, est ouverte et mène à l'abri réfrigéré. Le parc a employé les grands moyens pour se défendre et indique : "Un constat d'huissier a été fait afin de démontrer qu'il n'y a pas de dispositif permettant de fermer l'accès aux grottes de glace, et que même quand le soleil est au zénith, chaque enclos dispose d'une zone d'ombrage."

Sur la condition des ours, le site 30 Millions d'Amis a interrogé Rémy Marion, un photographe-conférencier spécialiste des ours polaires. "Quand ils sont en captivité, ils deviennent névrotiques. De dire que c'est pour protéger l'espèce face au réchauffement climatique est un argument fallacieux. S'il naît en captivité, il n'aura plus aucun contact avec son milieu naturel. Un ours n'a rien à faire à Antibes !" Il ajoute : "C'est vraiment une hérésie d'avoir des ours polaires en captivité, qui plus est dans nos régions."

Interrogée, l'association PETA, par la voix de sa responsable campagne Anissa Putois fait remarquer qu'aucun ours polaire né en captivité n'a été réintroduit dans son milieu naturel. Elle ajoute : "Si les zoos et les parcs marins qui tiennent ces animaux prisonniers se souciaient vraiment des ours polaires, ils orienteraient les sommes consacrées à leur reproduction forcée et à leur logement en captivité vers la lutte contre le changement climatique, qui fait fondre leur milieu naturel à vue d'oeil. [...] A quoi bon sauver une espèce si elle n'a plus d'habitat dans la nature ?" Avant de conclure : "Les ours polaires n'ont rien à faire sur la côte d'Azur."

Face à ces attaques, le parc Marineland dénonce une volonté de nuire : "Nous vous rappelons que notre mission est de conserver et de protéger les espèces menacées, et non l'inverse. Nos détracteurs ne sachant plus par quel moyen nous attaquer, divulguent des vidéos et autres articles sans connaissances, afin de créer un buzz sur les réseaux sociaux. Les commentaires des auteurs de la vidéo démontrent clairement une volonté de nuire par des mensonges et/ou une méconnaissance grave du comportement normal des animaux. Il est donc important pour Marineland et pour le public de rétablir la vérité."

Selon le journal La Provence, la direction de Marineland va réunir prochainement ses avocats pour porter plainte contre l'association C'est Assez.