Elle retrouve la robe de mariée de son arrière-arrière grand-mère grâce à Facebook

Elle retrouve une robe de mariée vieille de 150 ans grâce à Facebook
Elle retrouve une robe de mariée vieille de 150 ans grâce à Facebook
En 2016, Tess Newall s'est mariée dans une robe précieuse : celle imaginée et cousue par son arrière-arrière grand-mère pour son propre mariage. Malheureusement, le vêtement a été perdu suite à la fermeture du pressing de la jeune femme. Mais c'était sans compter sur l'aide de Facebook...
A lire aussi
Voici la robe de mariée la plus tendance de 2017 selon Pinterest
News essentielles
Voici la robe de mariée la plus tendance de 2017 selon...

A priori, Tess Newall était plutôt chanceuse. En juin 2016, cette jeune et jolie écossaise s'est mariée dans la robe confectionnée en 1870 par Dora, son arrière-arrière grand-mère, pour son propre mariage. Avec ses jolies broderies et sa coupe vintage, la robe est pile dans la tendance hippie chic prisée par les jeunes mariées en plus d'être un véritable trésor familial. Problème : alors que la tenue avait été envoyée au pressing, ce dernier a mis la clé sous la porte. Pour Tess, le rêve a alors tourné au vinaigre. "Le pressing a été placé en liquidation. Apparemment, la robe a été emportée pour être vendue et elle pourrait être actuellement n'importe où", s'est-elle désolée.

Ignorée par les propriétaires du pressing malgré son insistance, Tess a jeté une bouteille à la mer sur Facebook. Dans un message publié vendredi 10 février accompagné d'une photo de sa robe, elle a ainsi demandé à ses contacts de bien vouloir lui venir en aide : "S'il vous plaît, partagez ce message le plus possible. On ne sait jamais, quelqu'un pourrait tomber dessus. J'ai bien conscience qu'il se passe des choses bien plus graves dans le monde en ce moment mais nous tenons vraiment beaucoup à cette robe. Elle doit accueillir d'autres souvenirs de famille".

Le miracle de Facebook

En l'espace de quelques jours, le message de Tess Newall a été partage plus de 300 000 fois et a récolté plus de 42 000 commentaires. Un buzz qui a rapidement dépassé les frontières de Facebook puisque le propriétaire du local où se trouvait le pressing a pris contact avec la jeune femme pour lui dire qu'il avait retrouvé la robe, chiffonnée dans un coin. Tout est bien qui finit bien... enfin presque, puisque l'histoire n'est pas encore véritablement terminée. Comme l'a précisée Tess, la robe de son arrière-arrière grand-mère est à présent retenue pour des raisons de procédure, mais un représentant du pressing lui a assuré qu'elle la retrouverait bientôt.

Évidemment, la jeune femme s'est empressée de remercier ses contacts Facebook : "Ma famille ne pourra jamais vous remercier assez pour le buzz que vous avez créé et qui nous a permis de retrouver la robe avant qu'il ne soit trop tard. Nous marchons sur un petit nuage rien qu'à l'idée d'être 'presque' réunis avec la robe de Dora". Comme quoi, les réseaux sociaux peuvent avoir du bon.