Emilie Nef Naf accusée de body shaming après avoir volé une photo de vergetures

Emilie Nef Naf accusée de body shaming après avoir détourné une photo de vergétures
Emilie Nef Naf accusée de body shaming après avoir détourné une photo de vergétures
L'ancienne candidate de "Secret Story" et créatrice de la marque de cosmétique Le Secret by Emilie Nef Naf se trouve au coeur d'une vive polémique. En cause : elle aurait volé la photo d'une influenceuse body positive pour faire la pub de produits... anti-vergetures.
A lire aussi

C'est ce qu'on appelle un culot éhonté, et un tollé de choc sur les réseaux sociaux. Désireuse de promouvoir ses produits anti-vergetures, Emilie Nef Naf (ancienne candidate à Secret Story devenue influenceuse et créatrice de cosmétiques) a choisi une photo en accord avec la cible de sa nouvelle marque, Le Secret. Sur ce cliché, on découvre le ventre d'une jeune femme où l'on peut en effet apercevoir les stries auxquelles la femme d'affaires veut s'attaquer. En légende, un message qui surfe sur le body positivisme à des fins commerciales sans l'ombre d'un remord.

"Nos vergetures (...) racontent une histoire, une expérience, un vécu. Nous pouvons être fiers de les porters sur nous, car elles représentent parfois une bataille ou un moment de notre vie dont nous nous souviendrons toujours avec amour."

Et de poursuivre, dans un revirement de situation audacieux : "Mais parfois, nous voulons essayer de réduire ces marques au minimum, car elles peuvent nous rappeler un mauvais moment ou signifier que nous ne sommes pas capables d'aimer complètement notre corps." Dans ce cas, la marque Le Secret a la solution : une crème qui permet de réduire leur largeur en profondeur.

Une publication savoureusement contradictoire qui aurait pu passer inaperçu, si la photo associée n'avait pas été volée à une autre influenceuse, qui, elle, prône justement l'acceptation de son corps quel qu'il soit. Une jeune femme du nom de Kim, qui se définit par ailleurs sur son compte comme "activiste de santé mentale".

Sur Twitter, elle s'indigne : "On en parle de Emilie Nef Naf (...) qui a une marque de produits anti vergetures qui VOLE ma photo DE MON CORPS pour vendre ses produits alors que je prône l'acceptation de soi ET DES VERGETURES sur mon compte Instagram ???? JE SUIS CHOQUÉE". Et il y a de quoi.

Rapidement, de nombreux soutiens se sont déclarés, encourageant notamment Kim à ne pas se laisser faire. Et les potentielles clientes à ne surtout pas tomber dans le panneau de body-positive washing à peine dissimulé. Depuis, la star de Mamans et célèbres a supprimé le post en question, mais aussi le compte de sa marque. Sur sa page personnelle, aucune mention de l'incident. Reste à voir si elle retiendra la leçon, sur la propriété intellectuelle comme sur la cohérence de discours.