Emily Ratajkowski déboulonne le complexe de la "mauvaise mère"

Emily Ratajkowski déboulonne le complexe de la "mauvaise mère".
Emily Ratajkowski déboulonne le complexe de la "mauvaise mère".
Dans cette photo : Emily Ratajkowski
"Mom shaming" ou complexe de la mauvaise mère, attribuez lui le nom que vous voulez, toujours est-il que ce phénomène est toujours aussi virulent sur les réseaux sociaux. Emily Ratajkowski en sait quelque chose. Mais la mannequin refuse de se taire.
A lire aussi

"Personne ne mérite qu'un inconnu lui dise qu'elle est une mère de m*rde". Emily Ratajkowski ne mâche pas ses mots. Sur Instagram, la célèbre mannequin et actrice américaine s'est permis de réagir aux nombreuses remarques virulentes d'internautes fustigeant son statut de mère de famille. Sur Instagram, Emily Ratajkowski a pour habitude de partager son quotidien apaisé en compagnie de son jeune enfant Sylvester. Ce qui lui vaut parfois des critiques aussi violentes que sexistes.

Critiques anonymes, de femmes et d'hommes, jugeant son corps, sa profession et son attitude. "L'espace commentaires [de mes publications Instagram] est rempli de remarques horribles sur le fait que je ne mérite pas d'être maman", s'attriste celle qui n'hésite jamais à relayer ses points de vue personnels sur la maternité et l'éducation - en expliquant notamment privilégier l'usage d'une éducation non-genrée.

Pour Emily Ratajkowski, comme le rapporte Hello Giggles, il y a toute une "culture" du "mom shaming", ce complexe de la mauvaise mère largement normalisé au sein de la société, de ses discours moraux et de la culture populaire en général. On ne saurait vraiment lui donner tort.

"Honte à vous tous"

En guise d'exemple, "EmRata" cite le "mom shaming" dont fut victime Britney Spears, l'espace de certains clichés relayés. La mannequin elle aussi subit des remarques sur sa manière de tenir son bébé, de l'éduquer, voire même... de l'allaiter. "Honte à vous tous. Je m'en fiche si vous me détestez ou si vous détestez la célébrité (ou si vous détestez simplement les femmes), mais c'est incroyablement effrayant de devenir parent et personne ne mérite qu'un inconnu lui dise qu'elle est une mère merdique", a poursuivi sur le même ton la star.

C'est bien souvent le sexisme le plus ordinaire qui traverse les commentaires les plus haineux. Comme ce message d'un internaute, cité par Hello Giggles, prétendant qu'Emily Ratajkowski a décidé d'allaiter son enfant "comme une excuse pour mieux montrer ses seins". Oui oui. Faut-il en rire (jaune) ou en pleurer ? On s'interroge sérieusement. La principale concernée, elle, a décidé d'agir. Et de couper la chique aux prétendus meilleurs pères et mères de famille - mais parmi ceux qui critiquent, reste encore à savoir combien sont réellement parents.

Cette situation nous rappelle le discours d'une autre mannequin et maman, Ashley Graham. Bien connue pour ses mots décomplexants, la model a récemment fustigé celles et ceux qui ne sont jamais les derniers pour y aller de leurs conseils non-sollicités auprès des jeunes mères. "Il y a tellement de conseils non-sollicités que l'on reçoit... On se sent un peu bombardée. La meilleure chose à faire quand on parle à quelqu'un qui est enceinte ou qui vient d'avoir un bébé, c'est de s'assurer qu'elle veut le conseil avant de le donner', avait alors déclaré Graham.

Ashley Graham n'hésite d'ailleurs jamais à donner des conseils à son amie Emily Ratajkowski... quand celle-ci lui demande bien sûr.