Game of Thrones saison 5 : une sénatrice américaine féministe boycotte la série après l'épisode 6

Ramsay et Sansa pendant leur nuit de noces dans l'épisode 6 de la saison 5
3 photos
Lancer le diaporama
Suite à la scène choc de la fin de l'épisode 6 de la saison 5 de "Game of Thrones", la sénatrice américaine Claire McCaskill a fait part de sa décision de boycotter la série.
A lire aussi
"RBG" : qui se cache derrière l'icône féministe américaine ?
cinéma
"RBG" : qui se cache derrière l'icône féministe...

Attention, spoilers : si vous n'êtes pas à jour dans la saison 5 de "Game of Thrones", passez votre chemin et revenez une fois votre retard rattrapé !

La série Game of Thrones se retrouve encore une fois au coeur d'une controverse suite à la scène finale de l'épisode 6 de la saison 5, dans laquelle Sansa Stark se fait violer par Ramsay Bolton lors de leur "nuit de noce", quelques instants après leur mariage.

Cette scène, atroce, tragique et difficile à regarder, a fait déborder le vase pour beaucoup de téléspectateurs qui estiment que la série est allée trop loin dans son traitement des violences sexuelles. Ce n'est pas la première scène de ce genre, et il y a de grandes chances pour que ce ne soit pas la dernière...

Si la série reste violente et noire, la polémique est particulièrement justifiée dans le cas des scènes de viol puisqu'elles ont été rajoutées à l'histoire et ne figurent pas dans l'oeuvre originale de George R.R. Martin. La scène de la saison 1 dans laquelle Daenerys se fait prendre de force par Khal Drogo (là encore pour entamer un nouveau mariage) n'était pas présente dans le livre (il la traite avec beaucoup plus de respect, de patience et de tendresse dans l'oeuvre écrite). Il en va de même pour la scène de la saison 4 dans laquelle Jaime Lannister viole sa soeur Cersei devant le cadavre de leur fils Joffrey - un ajout complètement injustifié qui n'apporte rien au scénario ni à l'intrigue et qui n'avait globalement rien à faire là.

Si dans le cas du viol de Sansa, la scène semble un peu moins surprenante (on connaît les tendances sadiques de Ramsay, qui est un vrai monstre, et on se doutait bien qu'il ne traiterait pas Sansa avec le respect qu'elle mérite), c'est devenu la scène de trop pour beaucoup de gens. C'est le cas notamment de la sénatrice américaine Claire McCaskill, engagée dans la lutte contre les violences faites aux femmes, qui a décidé de boycotter la série.

Sur Twitter, elle écrit : "Ok, Game of Thrones c'est fini pour moi. La scène des Water Gardens était stupide. La scène de viol gratuite était répugnante et inacceptable. C'est un voyage mouvementé qui s'achève."

Mais même s'il s'agit là encore d'un ajout par rapport aux livres (dans la version écrite, c'est un sosie d'Arya Stark qui se marie avec Ramsay), elle est tout de même bien moins scandaleuse que les scènes gratuites qu'on a pu voir jusque-là. Ce qui ne la rend pas moins tragique, ni difficile à digérer, mais elle suit une progression logique de l'intrigue et des personnages qui n'était pas présente dans le cas des viols Daenerys ou Cersei. Cet article de madmoiZelle résume d'ailleurs très bien ces nuances.

Ce qui est sûr, c'est que le traitement des personnages féminins de la série laisse encore à désirer : entre les viols et la nudité gratuite en très gros plan, souvent injustifié, il y a de quoi grincer un peu des dents. Cela serait pas mal de se calmer un peu sur le traitement des corps féminins et de recentrer l'intrigue sur des points plus importants - sans effacer toute noirceur ou violence, mais en jouant un peu moins sur le facteur choc du viol pour rester sur des choses bien moins traumatisantes pour les spectateurs.