Faut-il relancer une personne qui nous a ghostée ?

Faut-il relancer une personne qui nous a gosthé.ée ?
Faut-il relancer une personne qui nous a gosthé.ée ?
Il n'est jamais évident de réagir face à un ghosting. Faut-il relancer ou non la personne qui nous a zappé·e sans vergogne ? Tout dépend de la situation, expliquent les experts du dating...
A lire aussi

Le ghosting, ça fait mal. On le sait et, pourtant, on continue à le faire... ou à le subir. D'après une étude américaine menée en 2018 et publiée dans le Journal of Social and Personal Relationships, nous serions ainsi 25% à déjà avoir ghosté quelqu'un et 20% à avoir été ghosté·e. Aïe.

Lorsqu'on se fait "ghoster" (en gros, la personne avec laquelle nous entretenions une relation disparaît sans donner de nouvelle), il est bien souvent - et tout à fait normal - tentant d'envoyer un ultime message - généralement bien salé - à celui ou celle qui a osé nous zapper de la sorte. Une idée qui ne serait pas si futée, selon plusieurs experts des relations amoureuses qui conseillent davantage de lâcher prise. Du moins si la personne ne compte pas vraiment.

Comment réagir en début de relation ?

Un exemple ? Vous parliez depuis deux bonnes semaines à Antoine qui, après votre second rendez-vous, s'est mis à faire le mort et ne plus répondre à vos doux SMS. Après vous vérifié que, non, Antoine n'était pas tragiquement passé sous un bus après votre rendez-vous, vous vous êtes fait une raison sur le fait que vous aviez bel et bien été ghosté.e.

Bon, Antoine avait l'air plutôt sympathique, certes, mais vous n'avez pas vraiment eu le temps de lui faire une place dans votre quotidien - et dans votre coeur - en deux petites semaines. Rien ne sert donc de perdre davantage de temps avec en essayant - bien souvent sans succès - de le relancer après avoir posé le diagnostic du ghosting.

C'est l'avis de la thérapeute de couple Marla Mattenson, interviewée par Refinery29, qui explique : "Si il ou elle a arrêté de vous répondre alors que ce n'était pas sérieux entre vous, l'idée est de lâcher l'affaire, tout en se concentrant sur le positif."


Pas facile hein ? Et pourtant, ce serait là un bon moyen de passer illico presto à autre chose. "Si vous finissez les choses dans la colère ou le ressentiment, vous allez vous convaincre que vous n'êtes pas assez bien pour lui/elle et qu'il y a un problème avec qui vous êtes", explique l'experte. "S'il agit comme ça aujourd'hui, comment pensez-vous qu'il agira demain ? Soyez attentif·ve aux signes. Il est temps de lui dire au revoir." C

iao Antoine, c'était chouette de voir le dernier Tarantino avec toi, mais les choses s'arrêteront donc là. De son côté comme du vôtre.

Réagir au ghosting dans une relation sérieuse


Dans le cas d'une relation plus longue, les choses se corsent quelque peu. Un autre exemple ? Sarah et vous filez le parfait amour depuis cinq bons mois. Vous vous voyez régulièrement, songez à partir prochainement en vacances ensemble et lui avait présenté vos ami·e·s les plus proches. Sauf que, comme notre cher Antoine, Sarah disparaît elle aussi quasiment du jour au lendemain. Ses textos sont de plus en plus froids et espacés... Jusqu'au terrible jour - n'ayons pas peur des mots - où Sarah cesse tout bonnement de vous répondre, malgré vos appels du pied plus ou moins pressants.


Face à cette situation, l'experte Marla Mattenson conseille d'éviter les conclusions hâtives de ne pas penser dans l'immédiat au ghosting. "Donnez lui le bénéfice du doute", préconise-t-elle à Refinery29 qui rappelle que "les urgences existent" et peuvent parfois justifier un silence radio de la part de son date. Après 24 heures sans nouvelles, elle conseille de téléphoner ou d'écrire à son/sa partenaire pour lui demander si tout va bien. Avec, par exemple, un message comme : "Je suis inquiet·e de ne pas réussir à te joindre, tout va bien ?". Si la personne revient, profitez de cette occasion pour lui parler - calmement - du fait que vous avez besoin d'une meilleure communication entre vous et lui/elle.


Si la personne ne vous répond toujours pas, il est temps de la laisser partir. Mais contrairement au premier cas de figure - avec Antoine, vous vous souvenez ? - envoyer un dernier message à la personne peut être une bonne manière de conclure les choses. C'est ce que préconise Marla Mattenson qui, si vous souhaitez le faire, conseille de rester dans une démarche positive. C'est plus complexe, on vous l'accorde. Car si la tentation d'envoyer un petit "te rencontrer a été LA PLUS GROSSE ERREUR DE TOUTE MA VIE. JE REGRETTE LE JOUR DE TA NAISSANCE" est très forte, cela serait plus constructif - pour vous ! - de finir les choses de façon apaisée.

"Vous pouvez envoyer par exemple 'je n'ai pas eu de tes nouvelles depuis plusieurs jours, donc cette relation ne me convient plus. Je te rends ta liberté et en profite pour retrouver la mienne. Tu peux me répondre si tu le souhaites mais si tu ne le fais ça, ça me va aussi. Je te souhaite le meilleur'", conseille la thérapeute. Une façon de vous libérer le coeur et l'esprit de cette chère Sarah et surtout, de devenir ainsi acteur/actrice à part entière dans cette séparation. Un bon moyen de tourner la page plus facilement.