Ils posent nus pour lutter contre l'homophobie dans le sport

Pour lutter contre la chute hivernale des températures, jetez un coup d'oeil au calendrier du club d'aviron de Warwich, en Grande-Bretagne... 27 magnifiques paires de fesses se dévoilent pour combattre l'homophobie dans le milieu sportif, et on approuve à tout point de vue.
A lire aussi

Ça n'est plus une révélation pour personne : le sexe fait vendre. Et cela fait longtemps que les publicitaires surfent sur la vague –très rentable- du sexy, en placardant des femmes dénudées dans des poses lascives pour vendre des montres, des parfums, des voitures...

Mais le nu n'est pas condamner à servir une dégradante hypersexualisation pour du marketing. Il peut se également revêtir de nobles intentions, comme l'ont démontré les rameurs de Warwick. Depuis 2010, ces jeunes sportifs de l'université de Warwick - l'une des plus prestigieuses écoles britanniques après Oxford- se dénudent pour lutter contre l'homophobie. Un calendrier très osé qui rassemble tout ce qu'on préfère : des fessiers musclés et une bonne cause !

Les rameurs à l'attaque de l'homophobie dans le sport

Vidéo de promotion du calendrier 2017 des Warwick Rowers

Le milieu sportif a été traditionnellement gangrené par une homophobie corrosive. Dans ce domaine, qui exaltait des valeurs "masculines", un véritable culte était voué à la virilité, dont les piliers étaient considérés comme étant la force brutale et l'hétérosexualité. Aujourd'hui, les stéréotypes commencent doucement à tomber alors que de plus en plus de sportifs osent affirmer leur homosexualité, mais la lutte est loin d'être finie.


Et c'est pour cette raison que le club d'aviron de Warwick se met à nu. En plus de financer leurs déplacements, leur matériel et leurs compétitions, les fonds collectés grâce au calendrier sont reversés chaque année à l'association caritative Sport Allies, qui vise "à promouvoir le sport – notamment le sport en équipe – comme un parcours de soutien et d'inclusion pour le développement personnel de tous", d'après son communiqué officiel.

Sport Allies milite notamment contre la discrimination de genre et l'homophobie, et les rameurs de Warwick soutiennent cette action en promouvant "une attitude positive, inclusive et respectueuse vis-à-vis de tous les genres et de toutes les orientations sexuelles".

Petit plus qui ne gâche en rien ce beau message : alors que la plupart des calendriers de ce type emploient désormais des mannequins professionnels, tous les modèles du calendrier sont de véritables élèves et sportifs de Warwick. Une authenticité rafraîchissante – d'autant plus qu'ils n'ont pas froid et se révèlent entièrement nus dans le making-off du calendrier ou dans sa version non-censurée.

Un petit aperçu :