Instagram change sa règle sur le "pressage de seins"

Instagram change sa politique du "pressage de seins"
Instagram change sa politique du "pressage de seins"
Instagram est fréquemment critiqué pour son règlement intérieur, et le caractère grossophobe qu'il constitue. Le réseau social vient d'annoncer que sa politique évoluait, et plus précisément, celle qui entoure le "breast squeezing", le "pressage de seins".
A lire aussi

Aujourd'hui, alors que la DJ Barbara Butch lance le challenge #SqueezeIt, encourageant les femmes à poser nues en "pressant leurs seins" pour lutter contre l'algorithme et la politique grossophobes d'Instagram, le réseau social dévoile quant à lui avoir bel et bien modifié ses critères de censure. Et apporte davantage de précisions sur ce qu'il considère comme du "breast squeezing", soit le fait justement de se "presser les seins".

"Nous n'autorisons pas le fait de se compresser les seins car c'est souvent associé à du contenu pornographique, mais nous savons que nous avons commis des erreurs dans la manière dont cela a été appliqué, notamment à l'égard de la communauté grande taille", déclare l'entreprise dans un communiqué. "La plateforme ouvre de nouvelles perspectives et permet à la communauté de s'exprimer plus librement en autorisant les photos de personnes cachant leur poitrine en la tenant, la couvrant ou en croisant les bras".

Le réseau social poursuit en revenant sur l'exemple de l'artiste et activiste : "Récemment, il y a eu quelques exemples, comme celui de Barbara Butch en France avec la Une de Télérama, où les images de militantes se tenant la poitrine ont été supprimées de la plateforme. Ces images étaient sensées promouvoir l'acceptation de soi et de son corps et ce ne sont pas le type d'images qu'Instagram souhaite voir disparaître de la plateforme."

Depuis, elle assure avoir procédé à un examen détaillé, et s'être "rendu compte que c'était parce que la règle sur le breast squeezing n'était pas correctement appliquée." Et de livrer un mea culpa nécessaire : "Ecouter les retours de sa communauté de militant·e·s a permis à Instagram de comprendre que cette règle ne convenait pas telle qu'elle était et de la redéfinir pour éviter que des erreurs de modération se produisent à nouveau."

Concrètement, qu'est-ce qui change ?

Désormais : les images de personnes cachant leur poitrine en la tenant, la couvrant ou en croisant les bras seront autorisées, mais le "squeezing", "à cause de son association au contenu pornographique", sera toujours interdit. "Nous définissons [sa] notion de plus explicitement. Il faudra plier les doigts en un mouvement de pression, ce qui entraînera un changement de forme des seins." Et enfin, s'il y a le moindre doute ou si ce n'est pas clair pour les modérateurs Instagram, il leur sera demandé de laisser le contenu. Et plus de supprimer arbitrairement.

Comme l'évoquait Barbara Butch cette semaine, la seule façon de vérifier que les modifications ont bien été appliquées, c'est de publier. Alors, à vos seins ?