Jamel Debbouze sur sa maman : "C'est la meuf la plus drôle que je connaisse"

Jamel Debbouze à l'Institut du monde arabe.
Jamel Debbouze à l'Institut du monde arabe.
Dans cette photo : Jamel Debbouze
A l'occasion de la sortie de son film "Pourquoi j'ai pas mangé mon père", Jamel Debbouze s'est confié au magazine "GQ". Il a notamment évoqué sa mère avec tendresse.
À lire aussi

En production depuis plusieurs années, Pourquoi j'ai pas mangé mon père, le film très attendu de Jamel Debbouze sera sur les écrans de cinéma au mois d'avril. A l'occasion de la sortie de ce long-étrage, dans lequel il a notamment dirigé son épouse Mélissa Theuriau, l'humoriste a accordé une interview à GQ.

Jamel Debbouze, qui a défendu récemment les Enfoirés, revendique son enfance pauvre et fait une véritable déclaration d'amour à sa mère.

Quand la mère de Jamel cachait des moutons

"C'est la meuf la plus drôle que je connaisse. C'est vrai qu'elle a dédramatisé beaucoup de choses: les soucis, l'argent, la misère, tout, tout le temps.", déclare-t-il.

Avant de raconter au magazine une anecdote illustrant le sens de l'humour de celle qui l'a porté pendant toutes ces années de galère. "La première année où Bardot avait fait son esclandre sur les moutons, dans les années 1980, on habitait à Barbès et on avait 3 moutons dans un F3, un par pièce, quoi ! Un jour, un flic frappe à la porte, et ma mère qui cachait le mouton, elle ouvre. Le flic lui demande "il y a des moutons ici ?" et ma mère "des moutons, ici ?! Non ! Ça va pas ? Non, pas de mouton ici !" Le flic s'en va, il est sur le point de descendre et il entend "bêê bêê", il se retourne et ma mère fait "bêê bêê". Même dans un film, t'y crois pas ! " s'amuse-t-il.