La réponse de Laetitia Casta aux questions sexistes des journalistes

Laetitia Casta s'amuse des questions un brin sexistes des journalistes
Laetitia Casta s'amuse des questions un brin sexistes des journalistes
Dans cette photo : Laetitia Casta
Au cours de la promo du film "L'homme fidèle", l'actrice Laetitia Casta a confié à "Gala" qu'on lui a souvent posé la même question. À savoir si Louis Garrel, le réalisateur, mais aussi son partenaire de vie, avait écrit le rôle "pour elle".
A lire aussi
Les 8 questions les plus posées à une sexologue (et ses réponses)
News essentielles
Les 8 questions les plus posées à une sexologue (et ses...

En salle depuis décembre, le film L'homme Fidèle porte le duo Louis Garrel-Laetitia Casta à l'écran. Un binôme de cinéma... mais aussi dans la vie, puisque l'acteur et l'actrice sont en couple depuis de nombreuses années.

Un détail qui n'a pas échappé aux journalistes. Tout au long de la promotion du film, Laetitia Casta a récemment raconté au magazine Gala avoir dû répondre plusieurs fois à une question en rapport avec son travail avec Louis Garrel (qui en plus de jouer dans le film, l'a réalisé) : "Ce rôle, Louis l'avait écrit pour vous ?"

"C'est un schéma usé, non ?"

Ce à quoi l'actrice corse a répondu : "Non, il n'y avait pas de casting rêvé". "Quand on me dit 'c'est un beau cadeau que Louis Garrel vous a fait', j'ai envie de retourner le truc : 'Hé, ça va, c'est moi qui lui ai fait un cadeau ! Pourquoi c'est forcément le mec qui ferait un cadeau à sa femme ? C'est un schéma usé, non ?".

Une réflexion très à propos, quand on sait que l'on a invisibilisé le succès des femmes au profit de celui de leur mari pendant des siècles.

Laetitia Casta, militante féministe ?

Dans une tribune publiée dans Le Monde en janvier 2018, Laetita Casta était revenue sur des propos relayés par le journal Corse-Matin : "Je ne suis pas féministe, je suis une femme."

Une phrase "sortie de son contexte" selon Laetitia Casta qui s'est donc octroyé un droit de réponse dans le quotidien national : "Non, je ne suis pas contre le féminisme, non je ne suis pas contre la prise de parole des femmes."

"Je connais le milieu de la mode et du cinéma depuis l'âge de 15 ans et lorsqu'on me demande ce que je pense des traitements parfois violents, humiliants et vexatoires infligés aux femmes, qu'ils soient physiques ou psychiques, je ne peux que m'en indigner et mener le même combat que toutes ces femmes qui ont le courage de briser le silence, de dire non, de s'adresser à la justice", écrivait-elle.