Les clavicules des filles seraient obscènes selon cette école

Aux Etats-Unis, une élève s'est vue mise en garde par son lycée car sa tenue laissait apparaître ses... clavicules. Sa mère a dénoncé la situation sur Facebook et pourrait bien faire réussir à modifier le code vestimentaire en vigueur.
A lire aussi

On savait les lycées américains particulièrement stricts lorsqu'il est question du code vestimentaire de ses élèves. Sur les réseaux sociaux, les voix s'élèvent de plus en plus pour dénoncer des règles jugées aussi sexistes que ridicules. Obligation de porter une robe sur l'album de la promo, interdiction des dos nus, des leggings... Des règles qui ciblent principalement les filles, qui serait la cause de "distraction sexuelle" pour leurs petits camarades. Dernier épisode en date au lycée Woodford County, dans le Kentucky.

Stacie Dunn, la mère d'une élève, s'est vue appelée au lycée car sa fille portait une tenue jugée "inappropriée". Le problème : les clavicules de la jeune fille étaient visibles, ce qui pourrait, selon le code vestimentaire en vigueur, distraire ses camarades de classe masculin ! A son arrivée, la mère est tombée sur tout un tas de jeunes filles dont la tenue avait été jugée non conforme et qui attendait devant le bureau du principal. Pour cacher le décolleté du t-shirt, Stacie a donc ramené à sa fille une... écharpe. Oui mais voilà, ce n'était toujours pas suffisant pour le principal, qui a même renvoyé l'adolescente chez elle après que celle-ci se soit montrée insolente, selon ses dires, quand il lui a fait remarquer.

C'en est trop pour la mère qui a décidé de partager sur Facebook son exaspération. " C'est ridicule", peut-on lire. "Des parents sont appelés à leur travail et les élèves manquent des cours importants parce qu'ils montrent leurs clavicules ! Les choses doivent changer !" Rapidement relayée, l'histoire a pris de l'ampleur. Ce n'est pas la première fois que le code vestimentaire de l'école fait débat. L'an dernier, l'atelier cinéma du lycée avait même réalisé un reportage sur le sujet.

Le reportage.

Bientôt un nouveau dress-code ?

Il faut dire que le code vestimentaire de la Woodford est particulièrement détaillé et restrictif. Ainsi, les jeans n'ont pas le droit d'être taille basse ni de présenter quelconque petites traces de déchirure, les shorts ou jupes doivent être longueur genoux... Les restrictions sont tellement précises qu'il est même indiqué l'interdiction du port des chaussons dans l'enceinte de l'établissement ! En terme de haut, la mention des clavicules qui doivent être couvertes est bien présente.

Les clavicules sont "un point de référence", a expliqué le principal du lycée à Yahoo. "Ce n'est pas que nous croyons que les clavicules sont sales !". Le dress-code actuel a été instauré en 2005 par des parents et des professeurs afin d'éviter certaines tendances de l'époque jugées "distractives". "Chaque année, nous avons des plaintes. J'ai toujours dit que nous considérerons un changement si quelqu'un présente une alternative."

Et le changement est peut-être pour bientôt. Stacie Dunn tente de faire mettre en place un nouveau dress-code. Elle a lancé une pétition sur change.org qui cumule déjà plus de 6 000 signatures. Une équipe d'étudiants, de parents et de professeurs travaille désormais pour faire bouger les règles. Un comité dont fait évidement partie Stacie. Si le nouveau code est adopté, il sera effectif à partir du mois de janvier 2016.