Les différences entre un mec cool des années 90 et un mec cool de 2016

Leonardo DiCaprio dans "Romeo + Juliet" en 1996
2 photos
Lancer le diaporama
En l'espace de deux décennies, la définition du mec cool a énormément évolué. Si la coolitude des nineties trouvait généralement ses marques dans une chemise en flanelle, une coupe au bol et un jean 501, en 2016, c'est plutôt la barbe de 3 jours et le vélo à pignon fixe qui définissent l'homme cool. Petit tour d'horizon de ces grandes évolutions qui ont changé la face du monde (au moins).
A lire aussi
Les 5 différences entre l'amour et l'attachement
News essentielles
Les 5 différences entre l'amour et l'attachement

1- La coiffure

Dans les nineties, la coolitude commençait dès le sommet du crâne. Les garçons allaient ainsi chercher leurs inspirations capillaires du côté de Leonardo DiCaprio (époque Romeo + Juliette), Jared Leto (époque Angela, 15 ans) et Kurt Cobain. Bref, l'époque était à la coupe au bol et à la mèche rebelle et un peu grasse, il faut le dire.
Aujourd'hui, ces messieurs misent plutôt sur l'association tempes bien dégagées + sommet du crâne plus fourni façon Zayn Malik, Justin Bieber, David Beckham, et pas mal de footballeurs célèbres. Et bien sûr, n'oublions pas la tendance du man bun, qui demande de belles longueurs comme Harry Styles, Kit Harrington mais aussi... Leonardo DiCaprio et Jared Leto. La boucle est bouclée en somme.

...
...

2- La pilosité faciale

A l'époque où les filles portaient du gloss Debby et se parfumaient avec Eau Jeune, il était de bon ton pour les garçons d'afficher un menton et des joues glabres. Il n'y a qu'à jeter un oeil sur nos séries tv favorites de l'époque pour s'en rendre compte : de Friends à Melrose Place en passant par Buffy contre les vampires, aucun des acteurs qui s'insinuaient alors dans nos fantasmes adolescents n'affichaient de poils au menton. Mais les années 2000 et 2010 ont considérablement changé la donne. Faites un tour dans la rue, matez séries et films et vous verrez : les poils sont partout. Il y a bien sûr la célèbre barbe bien fournie de hipster (un peu en perte de vitesse mais toujours présente en 2016), la moustache, et bien sûr, la sexy barbe de 3 jours. Michael Fassbender, Tom Hardy, Bradley Cooper, Jean Dujardin... tous nos chouchous l'affichent. Et on l'avoue sans sourciller : on préfère ça aux pommettes ultra-douces.

...
...

3- Le job

En deux décennies, le CV du mec cool a pas mal évolué. Souvenez-vous : dans les années 90, il était de bon ton de bosser chez un disquaire, ou avec un peu de chance au sein d'un label (nous vous invitions à (re)voir High Fidelity et Génération 90). Mais s'il voulait vraiment atteindre les sommets de la coolitude, l'individu masculin devait bosser dans la publicité ou avoir ses entrées à la télévision (pensez esprit Canal). Aujourd'hui, celui qui fait rêver les femmes est à la tête de sa propre start-up, journaliste touche à tout, influenceur sur Twitter (si, si), ou encore chef de projet. Comme quoi, tout arrive.

...
...

4- Le style

Si la mode s'inspire de plus en plus des nineties, cela se remarque surtout du côté du vestiaire féminin. Les hommes de 2016 eux, n'ont pas forcément encore tous les codes. Certes, chaque mec cool possède une chemise à carreaux esprit Kurt Cobain dans son dressing, mais la pioche dans les vieilleries adolescentes s'arrête plus ou moins là. Le jean Levi's 501, porté par le casting entier de Beverly Hills 90210 et par tous les mecs stylés des nineties, a été remplacé par le célèbre skinny, le chino encore le jean cigarette. Quant aux Converse trouées et autres paires de Vans abîmées par des heures passées au skatepark du coin, elles se sont peu à peu effacées pour laisser leur place aux sneakers cool et colorées. Mais on vous rassure, les jeans troués aux genoux ont toujours leur place sur les jambes de nos hommes. Une pointe de grunge dans ce monde de chemises bien boutonnées.

...
...

5- Les hobbies

Si vous avez déjà vu Clueless ou 10 bonnes raisons de te larguer, et si vous avez tout simplement grandi dans les années 90, vous vous souvenez probablement des hobbies préférés des mecs cool. Au programme : de la guitare, du skate, des concerts de Brian Jonestown Massacre et une adoration toute particulière pour les joueurs de foot (Coupe du Monde 98, what else ?).
En 2016, l'homme a délaissé son skate pour un vélo à pignon fixe, il continue d'écouter les Brian Jonestown Massacre dans son salon mais préfère les soirées electro. Si en plus il y a un DJ set de Moderat, il est le plus heureux. Mais rassurez-vous, il gratouille encore sa guitare et continue de suivre le foot... ainsi que le rugby et le Tour de France.

...
...

6- Les tatouages

On ne s'en doute pas forcément, mais le tatouage existe depuis le Néolithique. Ceci étant dit, il n'était donc pas rare de le retrouver sur la peau de quelques mecs cool des années 90 (Johnny Depp, Lenny Kravitz, Heath Ledger, Justin Timberlake). Mais ces derniers temps, la tendance a littéralement explosé. A tel point, que les mecs cool d'aujourd'hui sont littéralement recouverts de tatouages. On pourrait ainsi citer David Beckham, les One Direction, Justin Bieber, Kanye West, Adam Levine ou encore Colin Farrell. Si cet art a perdu son aura subversive, il semble être devenu une véritable unité de mesure à coolitude.

...
...

7- L'engagement

S'il y a bien une chose qui différencie le mec cool des années 90 et celui des années 2010, c'est l'engagement pour la planète. Si les hommes de l'époque s'intéressaient surtout à leur paquet de cigarettes et appréciaient fortement la malbouffe, le mec d'aujourd'hui préfère manger bio (voire local), il a totalement ou partiellement arrêté la viande (coucou les flexitariens) et surtout, il est écolo. Sur son vélo à pignon fixe, le sac à dos chargé de carottes et poireaux dénichés à l'AMAP de son quartier, le man bun au vent, le mec cool de 2016 s'engage pour laisser à ses enfants un monde pas trop dégueu. Et puis, il trie ses déchets et fait des dons réguliers au WWF. L'influence de Leonardo DiCaprio, accessoirement star des nineties, homme oscarisé, appât à mannequins et militant écologique ?

...
...