La grande féministe Antoinette Fouque lue par Fanny Ardant, Ariane Ascaride et Lio

La militante féministe Antoinette Fouque le 22 novembre 2013
2 photos
Lancer le diaporama
La Bibliothèque des voix fête ses 40 ans. En 1980, Antoinette Fouque faisait oeuvre pionnière en France en créant cette collection emblématique au coeur des éditions Des femmes. Un magnifique livre audio sort à cette occasion.
A lire aussi

"La Bibliothèque des voix" est une collection riche en émotions initiée par la maison d'édition Des femmes. L'idée ? Faire lire par de grandes comédiennes de grands récits. A notre oreille, les voix féminines s'y enlacent volontiers pour dire des mots féministes. Et cela fait déjà quarante ans que cette collection perdure. Nous la devons à Antoinette Fouque, son instigatrice, et figure majeure du militantisme. Mais pourquoi "majeure" ?

Car en plus d'avoir créé les Editions Des Femmes (lesquelles rééditent régulièrement de grands classiques de la littérature féministe, mais pas seulement), Antoinette Fouque (1936-2014) était avant tout la co-fondatrice du révolutionnaire MLF, le Mouvement de libération des femmes, lequel a récemment célébré ses cinquante ans. Nous lui devons de nombreux essais, un groupe militant "différentialiste" (Psychanalyse et Politique) mais aussi un espace de création dédié aux femmes : le bien-nommé Espace des femmes, dans le sixième arrondissement de Paris.

Antoinette Fouque était une penseuse, une autrice, une psychanalyste, une directrice de recherche, une éditrice. Quel que soit son rôle, elle se battait toujours pour les droits des femmes. Et c'est justement elle qui se retrouve au coeur du nouveau livre audio de la collection, intitulé De la voix. Soit un recueil de ses textes, chacun étant incarné par des actrices admirables : Fanny Ardant (difficile de nommer voix plus emblématique) mais aussi Ariane Ascaride et Lio, deux artistes dont l'engagement n'est plus à prouver.

Et pour les accompagner, les airs (réinterprétés par des compositrices) de Mozart, Debussy, Schumann...

Un bel hommage tout en voix

Beau casting que celui de cet hommage à une véritable pionnière, étendu sur une heure et à paraître le 1er octobre. Théoriques et poétiques, les textes d'Antoinette Fouque sont contés par ces artistes mais également entrecoupés d'interventions de l'autrice. Il y est question de "femmes en mouvement", de liberté et d'indépendance, du pouvoir du langage et de la littérature. Comme une déclaration d'amour à l'expression, quel que soit le sens qu'on lui prête.

On y retrouve également la force singulière de ces "livres-parlants" propres aux Editions Des Femmes, qui ont déjà "mis en voix" des autrices comme Nathalie Sarraute et Marguerite Duras. Cette qualité-là est sensorielle, mais elle est également militante. Antoinette Fouque expliquait pourquoi : "Restituer le corps vocal, le corps chantant du texte, c'est redonner du corps au texte, du corps vivant, parlant, rendre du texte au corps pour mettre en écho", aimait-elle à dire. Un "corps vivant" éloquent quand il est question de convictions et de luttes.

Des convictions comme celles de toutes ces femmes qui ont déjà eu droit à leurs livres audio au sein de la Bibliothèque des voix : on pense à Simone Veil, Andrée Chedid, Annie Ernaux, Françoise Giroud, Gisèle Halimi, Françoise Sagan... Et il est tout à fait logique qu'Antoinette Fouque vienne aujourd'hui les rejoindre.

Livre audio De La Voix

Disponible le 1er octobre 2020

Lu par Fanny Ardant, Ariane Ascaride, Lio et Antoinette Fouque

Téléchargement 10,99 €

1 CD MP3 16 €