Mariés au premier regard : Vicky se confie sur les conséquences de sa participation à l'émission

Candidate emblématique de la saison 2 de "Mariés au premier regard", Vicky regrette amèrement sa participation à l'émission. Dans "Télé-Loisirs", elle se confie sur le tournage et accuse la production d'avoir voulu lui donner une image défavorable.
A lire aussi
Mariés au premier regard (M6) : Tiffany parle de sa rencontre avec Justin son futur mari
couple
Mariés au premier regard (M6) : Tiffany parle de sa...

Pour certaines et certains candidats de la saison 2 de "Mariés au premier regard", l'émission s'est soldée par une jolie histoire d'amour. C'est notamment le cas d'Emma et Florian, Florian et Charlène ou encore Caroline et Raphaël.

Pour d'autres, en revanche, le mariage a tourné court. C'est le cas de Vicky, candidate emblématique de cette seconde saison, et qui s'est mariée avec Laurent, avec qui elle était compatible à 82%.

Malgré ce haut taux de compatibilité, on ne peut pas dire que les deux mariés auront trouvé l'amour ensemble. Surtout, Vicky semble regretter amèrement sa participation à l'émission. En cause ? Le "montage traître" réalisé par la production et qui, selon elle, ne la ferait pas apparaître sous son meilleur jour.

Honnie par les téléspectateurs, qui lui ont reproché d'être froide et antipathique avec Laurent, la jeune femme s'est défendue dans une interview accordée à Télé-Loisirs. Si elle reconnaît ne s'être pas montrée des plus chaleureuses, Vicky explique que c'est parce qu'elle craignait que Laurent ne soit pas sincère. "C'est vrai que j'ai du carac­tère, je ne peux pas le nier. Mais avoir du carac­tère ne fait pas forcé­ment de moi une mauvaise personne."

D'après la jeune femme, la production a délibérément accentué le trait pour la faire passer pour quelqu'un de méchant. Et cela n'a pas été sans conséquence après la diffusion de l'émission. "Je me suis fait insul­ter dans la rue ! Je ne pense pas que la produc­tion se rende compte des réper­cus­sions du montage sur ma vie. Avec le montage, ils ont voulu me faire passer pour 'Madame connasse' ! J'ai été très ferme avec la produc­tion et la chaîne. Ce qui me révolte, c'est qu'ils disent qu'ils font une émis­sion honnête et sincère et au final, on tombe dans une télé­réa­lité telle que Les Anges et Les Marseillais."