4 façons de (bien) se masturber sans les mains

4 façons de (bien) se masturber sans les mains
4 façons de (bien) se masturber sans les mains
Puisque nulle n'a besoin d'avoir des doigts de fée pour se faire jouir, voici quelques techniques parfois insoupçonnées qui mènent à l'extase perso... sans les mains.
A lire aussi
Elle publie la vidéo d'un homme se masturbant dans le métro pour dénoncer le harcèlement sexuel
News essentielles
Elle publie la vidéo d'un homme se masturbant dans le...

On peut avoir envie de se masturber et ne pas vouloir mettre la main à la pâte. Quelques fois parce qu'on souhaite innover, d'autre parce que nos doigts ne sont pas toujours si efficaces que ça quand il s'agit de se faire du bien. Pour combler votre besoin de davantage d'options, on a mis au point cette petite listes qui décrit 4 manières de s'envoyer en l'air seule, et sans les mains. Suivez le guide.

1- La chevauchée en solitaire

Cette technique est vieille comme le monde. Tout ce dont on a besoin, c'est d'un traversin pour les plus old-school, ou d'un coussin plus ou moins dur selon nos préférences. La couette mise en boule peut aussi faire l'affaire. Ensuite, on monte dessus à la manière d'une cavalière qui enfourche son fidèle destrier. On se met à faire des va-et-vient comme si on y était, et on laisse notre esprit vagabonder.

Certaines s'imagineront en compagnie d'un·e partenaire, d'autres simplement qu'elles sont seules, indépendantes et fières alors qu'elle parcourent une étendue déserte, cheveux aux vents. Parfois l'émancipation excite autant qu'un plan à trois.

2- Le pommeau miraculeux

Il y a des objets du quotidien qui peuvent s'avérer parfaitement adéquats quand on cherche à jouir solo. Le pommeau de douche est résolument l'un d'entre eux. Et c'est même peut-être le meilleur. Facile d'accès et pratique à manipuler - on n'a clairement pas besoin de lire de manuel explicatif -, il peut même nous faire goûter aux plaisirs du chaud/froid, dont les résultats sont plus que concluants.

On vous aurait même conseillé d'aller chercher un glaçon pour amplifier les sensations, mais l'usage des mains reste trop évident. Côté pression aussi, le pommeau fait des merveilles. On peut jouer avec la distance pour l'intensifier, et ainsi provoquer le geyser de plaisir tant attendu.

3- La chaise et le vibro

Dans ce scénario, la seule chose que vous ayez à faire est de vous asseoir, et de laisser la technologie oeuvrer pour votre bien - et celui de votre orgasme. Placez au préalable un vibromasseur de la taille souhaitée sur l'assise, puis installez-vous sur ce qui s'apprête à être le meilleur moment de votre journée, voire de votre semaine.

Déplacez-vous pour cibler la zone exacte qui vous donnera le plus de plaisir (si celle du clitoris est trop intense, essayez autour), et profitez de ces quelques minutes de bonheur. Et si par malheur, votre sextoy venait à tomber en panne - on n'est jamais à l'abri d'une catastrophe -, une serviette roulée en boudin fera toujours l'affaire ; vous n'aurez alors qu'à effectuer de petits va-et-vient entraînants et surtout jouissifs.

4- Les jambes croisées

"Je m'allonge, détends entièrement mes jambes puis les entortille l'une sur l'autre", pouvait-on lire sur BuzzFeed France. "Ensuite, je presse mes cuisses l'une contre l'autre tout en pointant légèrement mes orteils et en me servant de mes genoux pour faire des va-et-vient. J'exerce une pression sur mon vagin et enfin, j'ai un orgasme". Si la technique de cette internaute ne semble pas ultra-simple, elle a toutefois l'air plutôt efficace - principalement si la contorsion nous excite.

L'avantage non négligeable, c'est qu'en plus de n'avoir pas besoin de nos mains, on n'a besoin de rien du tout. Facile donc de s'accorder une petite pause branlette (point info : le mot "branler" fonctionne aussi pour les femmes, puisqu'il est l'argo de "masturber") en toutes circonstances. Même dans les toilettes du bureau, si la tentation est trop forte.

A vous de jouer.