Meghan Markle appelle à déstigmatiser les règles

Meghan Markle prend la parole contre la stigmatisation des règles
Meghan Markle prend la parole contre la stigmatisation des règles
A l'occasion de la Journée Internationale des droits des femmes, la duchesse de Sussex s'est exprimée lors d'un panel demandant à ce que des actions soient prises pour déstigmatiser les règles et a expliqué pourquoi les hommes devraient être féministes.
A lire aussi
Dans Ma Culotte : des cups et des serviettes lavables pour dédramatiser les règles
News essentielles
Dans Ma Culotte : des cups et des serviettes lavables...

"Les hashtags ne suffisent pas", a déclaré Meghan Markle à propos de l'activisme digital lors de sa participation à un panel organisé lors de Journée Internationale des droits des femmes le 8 mars. L'événement coïncidait avec l'annonce de son rôle de vice-présidente pour le Queen's Commonwealth Trust, qui a pour but d'émanciper de jeunes leaders. Elle était accompagnée, entre autres, de la mannequin Adwoa Aboah, de la chanteuse Annie Lennox et d'Angeline Murimirwa, directrice exécutive de la Campaign for Female Education in Africa.

Pour la duchesse de Sussex, parler de son engagement n'est pas assez. Ce qu'il faut, c'est agir. Agir pour l'égalité, se battre pour les droits des femmes et pour lever le tabou nocif sur la menstruation, qui force chaque jour de nombreuses jeunes femmes à quitter l'école car elles n'ont pas accès aux informations ni aux protections adéquates.

"[Normaliser la conversation autour des règles], c'est la première étape", explique-t-elle. "50% de la population vit quelque chose qui peut aussi finir par créer la plus belle chose au monde. C'est étrange que la menstruation soit si stigmatisée."

Un discours nécessaire qui prouve que Meghan Markle ne laissera clairement pas le protocole lui dicter les combats qu'elle peut mener ou non. Dans le comportement qu'elle adopte en public aux côtés du prince Harry aussi, le progrès contraste avec les générations précédentes. Comme le note le Telegraph, la famille royale a longtemps suivi la hiérarchie, le prince Phillip marchant toujours un pas derrière sa femme, la reine. Ce qui n'est pas le cas de Harry et Meghan ; cette dernière marchant souvent devant son mari.

Meghan Markle et le prince Harry
Meghan Markle et le prince Harry

Elle a également évoqué le féminisme au masculin et pourquoi les hommes gagneraient à se déclarer féministes : "Vous ne devriez pas vous sentir menacé par une femme qui se tient à vos côtés, et non derrière vous, mais plutôt vous sentir fort de ce soutien supplémentaire", assura-t-elle. "J'espère donc que les hommes feront partie de la conversation. Mon mari en fait partie, sans aucun doute."