Mettre des oeufs en jade dans son vagin ? Le drôle de conseil de Gwyneth Paltrow

Gwyneth Paltrow conseille d'insérer des oeufs de jade dans son vagin
Gwyneth Paltrow conseille d'insérer des oeufs de jade dans son vagin
En conseillant à ses fans d'insérer des oeufs de jade dans leur vagin pour muscler leur périnée, Gwyneth Paltrow a provoqué la colère d'une gynécologue. Mais cette pratique vieille de plusieurs millénaires est-elle si dangereuse que ça ?
A lire aussi

Sur le site de Gwyneth Paltrow, on trouve des leggings à 100 euros, des recettes détox (évidemment) et des conseils mode, beauté, et parfois même, d'ordre gynécologique. Le problème, c'est que les trucs et astuces délivrés par l'actrice ne sont pas toujours très bien accueillis. En vantant les bienfaits d'un soin consistant à nettoyer son utérus à la vapeur début 2015, elle avait ainsi provoqué la colère de très nombreux gynécologues, ces derniers l'accusant de promouvoir une pratique dangereuse. On aurait pu la croire échaudée par tout ce bad buzz mais Gwyneth Paltrow n'est pas femme à se laisser abattre. Terminé les jets de vapeur, c'est à présent les oeufs de jade qui ont les faveurs du gourou lifestyle autoproclamé. Appelés également oeufs de yoni, ces petits accessoires cousins des boules de Geisha, s'insèrent dans le vagin et permettent de faire travailler les muscles de son périnée, de faire circuler les énergies sexuelles, et selon Gwyneth Paltrow et son intervenante, la guérisseuse Shiva Rose, de rééquilibrer les niveaux des hormones féminines.

L'actrice oscarisée n'a rien inventé. Les oeufs de jade sont utilisés depuis cinq millénaires, notamment dans les pratiques sexuelles taoïstes. De nombreux blogs vantent leurs mérites et on trouve ici et là des témoignages de femmes ayant tenté l'expérience. On peut rire de cette pratique, lui trouver un petit côté New Age ridicule, mais elle suit finalement une tendance qui monte (particulièrement aux États-Unis) : la lithothérapie, soit l'utilisation des cristaux pour améliorer sa santé et rétablir son harmonie intérieure. Mais l'insertion des oeufs de jade dans le vagin est loin de convaincre tout le monde. Dans un billet de blog, le docteur Jen Gunter, une gynécologue canadienne a fait part de son exaspération, Selon elle, le but de Gwyneth Paltrow est avant tout commercial - son site proposant les oeufs au prix de 66 dollars – mais en plus, la pratique mis en avant peut-être dangereuse.

Choc toxique en vue ?

Dans son billet, le docteur Jen Gunter explique qu'un oeuf de jade n'a aucun pouvoir sur les hormones, "c'est biologiquement impossible", assure-t-elle. Apparemment peu familière de la lithothérapie, elle en profite aussi pour envoyer une petite pique : "Puis c'est quoi l'énergie féminine ? Je suis gynécologue et je n'ai jamais entendu parler de ça. Existe-t-il un test ?" Plus loin, la gynécologue ajoute que certains conseils promulgués sur le site sont carrément nuisibles à la santé : "On nous conseille de marcher avec un oeuf de jade dans le vagin. Mais j'aimerais faire remarquer que les muscles du plancher pelvien ne sont pas faits pour être contractés de façon continue".

Surtout, elle explique que le jade étant une matière poreuse, cela peut causer une vaginose bactérienne, ou pire, un choc toxique. Enfin, elle explique que les exercices de Kegel (musculation du périnée) doivent être pratiqués avec le plus grand sérieux : "Si vous les faites mal, vous pouvez vous faire mal au périnée. Cela peut aussi causer des douleurs lors des rapports sexuels". Et de conclure : "Pour les femmes intéressées par les exercices de Kegel, je vous conseille d'utiliser des objets dédiés en silicone ou en plastique et de ne pas les garder trop longtemps dans le vagin. Tout n'est pas qu'une question de contraction, la phase de relaxation est tout aussi importante".

En 2015 déjà, Jen Gunter avait été l'une des premières à s'élever contre les conseils de Gwyneth Paltrow. Une croisade qui se poursuit donc aujourd'hui. Mais si le nettoyage de l'utérus à la vapeur a de quoi faire tiquer, l'utilisation des oeufs de jade semble néanmoins moins choquante. Vieille comme le monde, cette pratique sera probablement encore là, bien après la disparition de Gwyneth Paltrow et de Jen Gunter.