Quand l'afro de Miss Aquitaine disparaît : Miss France accusé de racisme

Cette année encore, une polémique bouscule le célèbre concours Miss France. La coiffure afro de Miss Aquitaine, Ambre Andrieu, a été "détruite" en coulisses. Une retouche qui ne passe (vraiment) pas.
À lire aussi

"Qui est l'individu qui a détruit l'afro de Miss Aquitaine ?". Sur Twitter, les téléspectatrices et téléspectateurs du concours Miss France, animé par Jean-Pierre Foucault sur la première chaîne, s'interrogent et s'indignent. La raison ? L'apparition sur scène de Miss Aquitaine, les cheveux lissés le soir de l'élection ce 11 décembre. Et ce alors que d'ordinaire, la miss en question, Ambre Andrieu, arbore une coiffure afro.

Les internautes ne se sont dès lors pas retenu de rappeler l'effet "Avant/Après" en masse sur les réseaux. D'autant plus que cette étrange "disparation" avait déjà eu lieu il y a quatre ans de cela, lorsque la coiffure afro de Miss Martinique avait elle aussi été "détruite". Comme un air de déjà vu. Et de racisme banalisé ?

Car le lissage des cheveux afros et crépus est une pratique trop normalisée.

Une pratique discriminante

"Vous ne savez pas coiffer les cheveux Afro ? EMBAUCHEZ DES GENS COMPÉTENTS", "le grand n'importe quoi des coiffeurs du comité Miss France ! ils devraient présenter leurs excuses à Miss Aquitaine si belle avec ses cheveux naturels !", "Ils ont tué les cheveux de Miss Aquitaine... on est en 2022 ...y'a aucune coiffeuse afro dans le comité Miss France! C'est clairement du sabotage", ont critiqué les téléspectateurs sur Twitter.

Cette polémique porte un nom : la discrimination capillaire. De l'école au monde du travail jusqu'à l'espace médiatique, le cheveu crépu et afro est source de préjugés et de stigmatisation. On le dit "négligé", "sale", "non-présentable", recommandant à l'inverse un lissage considéré comme "conventionnel". "Il y a toute une catégorie de gens à qui l'on a affirmé que leurs cheveux n'étaient pas regardables, acceptables par la société dominante, laquelle, visiblement, a les cheveux lisses", fustige dans le documentaire A un cheveu près la sociologue Juliette Sméralda (Peau noire, cheveu crépu : L'histoire d'une aliénation).

Dès lors, cheveux crépus et afros sont porteurs d'une valeur aussi personnelle que politique. Et des événements aussi populaires que le concours Miss France devraient, dans le meilleur des mondes, valoriser cette force.

A noter que c'est Diane Leyre, Miss Ile-de-France, qui a été élue Miss France 2022, succédant ainsi à Amandine Petit.