Vergetures, vitiligo... Les mannequins des vitrines de Missguided célèbrent la diversité

Missguided célèbre la diversité des corps avec ses mannequins de vitrine
Missguided célèbre la diversité des corps avec ses mannequins de vitrine
Outre-Manche, la marque de prêt-à-porter féminin Missguided a décidé de jouer la carte de la body positivity en affichant dans les vitrines de ses magasins des mannequins avec des vergetures ou atteintes de vitiligo. Une diversité des corps salutaire, mais qui reste encore très normée.
A lire aussi

Des silhouettes de jeunes femmes affichant fièrement leurs vergetures, d'autres avec des cheveux afro, des tâches de rousseur ou atteintes de vitiligo, cette maladie chronique qui se caractérise par la dépigmentation de la peau. Voici à quoi ressemblent désormais les mannequins de vitrines de Missguided, une marque de prêt-à-porter britannique.

L'entreprise, de la même trempe que New Look ou H&M, a frappé un grand coup pour se démarquer de ses concurrents en célébrant la diversité des corps de ses clientes. Exit les mannequins retouchées dans leurs campagnes de publicité. Depuis fin 2017, Missguided laissait apparents les "défauts" de ses modèles afin que l'identification soit plus forte. Le ton était donné avec le slogan de la campagne publicitaire #MakeYourMark, aux accents très "girl power" : "F*ck perfection !"

La campagne de pub Make Your Mark de Missguided
La campagne de pub Make Your Mark de Missguided

Bien décidé de continuer de surfer sur la tendance de la "body positivity", la marque va maintenant plus loin. La semaine dernière, Missguided a dévoilé dans deux de ses boutiques, l'une à Londres et l'autre dans le Kent, une gamme de mannequins de vitrines à mille lieux des silhouettes identiques et longilignes que l'on voit habituellement porter les vêtements. Plurielles et "imparfaites", elles représentent les femmes dans toute leur diversité : tandis que l'une représente une jeune femme atteinte de vitiligo, une autre figure une jeune femme musulmane. Des mannequins noires, avec des grains de beauté ou des tâches de rousseur complètent la panoplie.

.
.
.
.

Sur Twitter, les internautes ont immédiatement salué l'initiative de Missguided.

"Enfin des mannequins qui ressemblent à de vraies femmes ! Super boulot @Missguided!"

"Donc, ma boutique en ligne préférée, #missguided @Missguided a des mannequins avec le #vitiligo dans leurs magasins!"

Des mannequins encore trop normés

Si la marque va clairement dans la bonne direction en montrant que la beauté est plurielle et diverse, certains ont toutefois remarqué que les mannequins affichées fièrement dans les vitrines restaient irrémédiablement minces.
Montrer les vergetures, c'est très bien, arguent ces internautes. Mais qu'en est-il de la représentation des femmes faisant une taille 40 ou plus ?

Comme le souligne The Independent, une étude publiée en mai 2017 par l'Université de Liverpool dans le Journal of Eating Desorders (Le Journal des désordres alimentaires) a révélé que la taille moyenne du corps des mannequins féminins était "représentative d'une femme sévèrement atteinte d'insuffisance pondérale".

"Parce que les idéaux ultra-minces encouragent le développement de problèmes d'image corporelle chez les jeunes, nous devons changer l'environnement pour réduire l'importance de la minceur extrême", a déclaré le Dr Robinson, qui a dirigé l'étude. Selon lui, changer la taille des mannequins ne pourra résoudre le problème d'image corporelle des jeunes femmes. Cependant, note-t-il, ces représentations de corps ultra-minces et irréalistes renforcent sans aucun doute "les idéaux corporels inappropriés et inaccessibles".