Ridley Scott remplace sa Joséphine pour son film sur Napoléon, mais persiste dans l'âgisme

Ridley Scott remplace sa Joséphine dans son film sur Napoléon, mais persiste dans l'âgisme
Ridley Scott remplace sa Joséphine dans son film sur Napoléon, mais persiste dans l'âgisme
Le choix de Jodie Comer pour incarner Joséphine de Beauharnais dans le futur biopic sur Napoléon avait fait grincer des dents. Suite à l'abandon de l'actrice, le réalisateur Ridley Scott a choisi sa remplaçante. Et c'est encore raté.
À lire aussi

En mars 2021, le cinéaste Ridley Scott suscitait la perplexité sur les réseaux sociaux en dévoilant davantage de détails sur l'un de ses futurs projets : le très prometteur Kitbag, biopic dédié à l'empereur Napoléon Bonaparte. Dans le rôle-titre ? Joaquin Phoenix. Le sujet idéal pour un réalisateur expert de la fresque historique ambitieuse. Oui mais voilà, Scott avait choisi, pour incarner Joséphine, l'actrice britannique Jodie Comer, révélée par la série Killing Eve.

Excellente comédienne, certes. Sauf que... près de 20 ans séparent la jeune actrice de 27 ans de son partenaire à l'écran, âgé quant à lui de 46 ans. Or, dans les faits, Joséphine de Beauharnais était de six ans l'aînée de son époux Napoléon Bonaparte.

Rebondissement en ce début janvier : Jodie Comer a annoncé qu'elle devrait renoncer au projet Kitbag lors d'une interview au Hollywood Reporter. La raison ? Un emploi du temps surchargé. "Malheureusement, en raison des changements d'agenda provoqués par le Covid, je ne pense pas pouvoir me libérer pour le moment pour faire Kitbag... en raison d'un conflit dans les calendriers... C'est vraiment nul."

In fine, Ridley Scott a donc dû chercher une remplaçante et aurait jeté son dévolu sur une autre comédienne : la tout aussi excellente Vanessa Kirby.

Sauf que là encore, les choses coincent.

Un âgisme systémique

Effectivement : Vanessa Kirby, particulièrement remarquée l'an dernier pour sa performance dans Pieces of a Woman, n'est guère plus âgée que sa prédécesseuse. En effet, l'actrice américaine a 33 ans. Ce qui revient "seulement" à 13 ans d'écart, un chiffre encore très loin de la réalité historique pour incarner Joséphine de Beauharnais.

Par-delà le contresens, d'aucuns voient en cette actualité une démonstration de l'âgisme qui sévit à Hollywood. L'âgisme désigne les discriminations et préjugés visant les personnes, et particulièrement, les femmes, à partir d'un certain âge - la quarantaine ou cinquantaine. Un phénomène récemment fustigé par l'actrice Kate Winslet, entre autres. Outre-Atlantique comme en France, la différence d'âge entre partenaires à l'écran témoigne aussi de cela : l'homme est toujours plus âgé que la femme, de dix ans en moyenne.

"Les femmes de 40 ans et plus ont longtemps été méprisées et invisibilisées", fustigeait Kate Winslet à ce propos. N'est-ce pas encore le cas ?