Comment l'actrice disparue Naya Rivera a changé la vie des ados queers

Comment l'actrice disparue Naya Rivera a changé la vie des ados queers
Comment l'actrice disparue Naya Rivera a changé la vie des ados queers
Dans cette photo : Naya Rivera
Santana Lopez, son personnage emblématique dans la série "Glee", était lesbienne. A l'heure où la représentation des femmes gays se faisait encore plus rare qu'aujourd'hui, l'actrice Naya Rivera, retrouvée morte ce 14 juillet, a permis à de nombreuses jeunes femmes de se sentir exister, et soutenues.
A lire aussi

Le 8 juillet, l'actrice Naya Rivera s'est noyée accidentellement dans le lac Piru, en Californie, alors qu'elle se baignait avec son enfant de quatre ans, Josey, qui a survécu. Son corps a été repêché ce 13 juillet. "Elle avait assez d'énergie pour faire remonter son fils sur le bateau, mais pas assez pour se sauver", a détaillé le shérif en charge de l'affaire, ajoutant que son petit garçon l'a vu s'éloigner dans l'eau. Une disparition tragique, qui laisse une famille inconsolable, et une communauté de fans dévastée.

Naya Rivera, 33 ans, incarnait Santana Lopez dans la série Glee, créée par Ryan Murphy Une jeune fille populaire et membre de l'équipe de cheerleaders du lycée. Le cliché que savent nous servir les soap-operas américains ? Pas vraiment. Car Glee a mis un point d'honneur à sortir d'une hétéronormativité - blanche de surcroît - nocive. Notamment en dépeignant plusieurs couples homosexuels mixtes. Et surtout une histoire d'amour lesbienne centrale, encore trop rare à l'écran.

Un "impact" considérable sur la communauté LGBTQ+

Au fil des épisodes, Santana est tombée amoureuse de Brittany, sa co-équipière. A la fin, elles se sont mariées. La jeune Latino-américaine faisait son coming-out devant une grand-mère hostile, qui lui avait ordonné de quitter sa maison. Elle était passée par des moments de vie difficiles, d'autres libérateurs, qu'ont aussi connus de nombreuses amatrices et amateurs de la série. Aujourd'hui, beaucoup ont tenu à lui rendre hommage, et à la remercier pour le soutien qu'elle leur a indirectement apporté.

"Santana Lopez est la raison pour laquelle j'ai compris ma sexualité", tweete l'une d'elle. "J'ai utilisé ses mots exacts la toute première fois que j'ai fait mon coming-out." Une autre lance : "Santana Lopez est le personnage de fiction qui a eu l'impact le plus profond sur moi. C'est une femme de couleur latine, confiante, franche, hilarante, talentueuse, belle, queer et latina. Je ne m'étais jamais sentie représentée comme ça."

Interviewée au micro de la BBC, Claire, 21 ans et bisexuelle, revient sur l'importance de cette représentation, justement, et décrit la performance de Naya Rivera comme "une bouffée d'air frais" à un moment de sa vie où elle se sentait "étouffée" par sa propre sexualité. La comédienne n'était cependant pas elle-même lesbienne. Un fait qui serait fortement contesté - et à juste titre - en 2020 mais qui à l'époque, "a fait plus de bien que de mal", estime Imogen, 25 ans et gay, auprès du média britannique.

Naya Rivera avait d'ailleurs ouvertement exprimé sa fierté d'incarner Santana : "J'ai eu l'incroyable chance de représenter à la télévision un personnage qui a tant compté pour tant de personnes au sein de la communauté LGBTQ", avait-elle écrit. "Hors écran, je suis une femme qui défend l'égalité, et l'égalité des droits pour tous. Ce fut l'une des grandes bénédictions de ma vie de recevoir un tel amour et des histoires aussi touchantes grâce à mon interprétation de Santana Lopez dans Glee."

Un personnage "imparfait"

Ce qui a aussi frappé les spectatrices qui se sont retrouvées dans le scénario, c'est la complexité de Santana. "Elle n'était pas un personnage parfait", commente Ellen, 21 ans et lesbienne, à la BBC. "Souvent, quand on voit les minorités à l'écran, la représentation qu'on en a, il faut qu'elles soient parfaites." Dans Glee, "ce sont tous des personnages imparfaits, mais, les gens sont imparfaits. Et c'était une façon de dire que, oui, vous pouvez juste exister."

Le mot de la fin revient à Demi Lovato, chanteuse et actrice ouvertement queer, dont les prises de parole déculpabilisantes et inclusives sur les réseaux sociaux sont souvent acclamées. Elle a interprété le personnage de Dani, rejoignant le casting au cours de la saison 5. "Je chérirai toujours l'opportunité de jouer ta petite amie dans Glee. Le personnage que tu as incarné était révolutionnaire pour des tonnes de filles queer qui n'avaient pas encore fait leur coming-out (comme moi à l'époque) et de filles ouvertement queers, et ton ambition et tes réalisations ont été une source d'inspiration pour les femmes latinas du monde entier." Puissant.