La fourche, la position sexuelle qui allie minimum d'effort et maximum de plaisir

La fourche, la position sexuelle qui allie minimum d'effort et maximum de plaisir
La fourche, la position sexuelle qui allie minimum d'effort et maximum de plaisir
Envie de ne pas foutre grand-chose et de quand même jouir et vous faire du bien ? Une parade pourrait vous y amener. La fourche, cette cuillère améliorée qui réchauffe les corps sans grand effort.
A lire aussi

Côté sexe, bien souvent, l'heure est à la flemme. Si faire l'amour est une perspective qui nous réjouit, le fait de se lancer dans une suite de mouvements aussi acrobatiques qu'épuisants, cependant, ne nous donne pas vraiment envie. A y réfléchir, on veut le beurre et l'argent du beurre - soit jouir et ne pas lever le petit doigt pour y parvenir. Utopique ? Pas vraiment.

D'après les expert·e·s en la matière, certaines positions permettraient ce tour de force d'allier maximum de plaisir pour minimum d'effort. Une, en particulier : la fourche. Une sorte de cuillère revisitée que peu maîtrisent, mais qui gagne clairement à être connue. On vous explique tout.

La fourche, ça marche comment ?

D'abord, mode d'emploi. Pour adopter cette position, le·la partenaire pénétré·e doit s'allonger sur le dos et se mettre à l'aise. "Il peut être utile d'utiliser un oreiller ou une sorte de cale pour surélever les hanches de ce partenaire et créer un meilleur alignement avec le partenaire qui assure la pénétration", précise Dre Kate Balestrieri, psychologue, à Men's Health.

Le·la partenaire qui pénètre s'allonge ensuite sur son propre flanc, perpendiculaire au corps de l'autre. Celui ou celle qui reçoit la pénétration doit ensuite placer une jambe sur l'épaule de l'autre afin que ce·tte dernier·e puisse se positionner entre ses jambes.

Complètement paumé·e ? Cette icono pourra vous aider.

Des avantages non négligeables

Pour la spécialiste, il n'y a aucun doute : la position est aussi intense et excitante pour les deux parties. "La fourche permet un contact visuel, ce qui peut augmenter l'intensité et la connexion". De plus, ajoute-t-elle "l'angle permet une pénétration profonde et peut laisser de la place pour une stimulation clitoridienne avec le bassin du partenaire qui effectue un frottement ou un sextoy."

Et enfin, le fait de se tenir à la jambe du partenaire receveur offre un meilleur effet de levier, idéal pour un va-et-vient plus entraînant, conclut-elle. Savoureux ? Et comment. Autre bon côté : les sensations seraient tellement exacerbées que l'orgasme - chez soi comme chez la personne qui partage notre lit - a des chances de se pointer rapidement.

Des ébats forts en émotions mais faibles en investissement physique et temporel ? Clairement, on prend.