Le questionnaire cul de Romie 2000, créatrice de Club89

Le questionnaire cul de Romie 2000, créatrice de Club89.fr
Le questionnaire cul de Romie 2000, créatrice de Club89.fr
Romie 2000, créatrice du webzine Club89 qui met les femmes et leur sexualité à l'honneur, répond à nos questions cul en toute honnêteté, confesse son désir fantasmé pour Vincent Cassel et agrandit notre liste de films érotiques à mater absolument.
A lire aussi

Romie 2000 est la créatrice de Club89, un webzine tout en "érotisme, féminité et sexualité". A la Une, des sujets qui traitent du porno dans la mode, des sextapes ou encore du sexe dans le rap.

Des rubriques qui mêlent décryptages perso et rencontres, interviews et témoignages, qu'elle décrit aux Inrocks comme "un portrait générationnel et sexualisé de jeunes filles culottées". Un projet qu'on prend autant de plaisir à lire qu'à regarder, grâce aux clichés effet rétro de femmes qui s'assument.

Côté plaisir justement, Romie 2000 a des choses à nous dire. Elle qui ne se met aucune étiquette sauf celle de féministe pro-sexe nous parle de l'origine de son surnom, de la sensation de sentir l'autre perdre le contrôle, de l'harmonie de l'acte d'amour et de Vincent Cassel. On adhère.

Terrafemina : En quoi le sexe peut-il être une forme d'empowerment ?

Romie 2000 : S'intéresser à sa sexualité et en chercher l'épanouissement est une quête de soi, comme peut l'être la méditation ou une autre pratique... Et mieux se connaître donne confiance en soi. J'ajouterais que le sexe est relié au deuxième chakra et l'orgasme en libère beaucoup d'énergies. En prendre conscience et le pratiquer de cette manière c'est donc mieux s'ancrer, et ça vous rend donc plus magnétique, plus solaire... ça "empower" !!

Le sextoy que vous recommandez ?

R. : Je ne recommande rien car chacun doit trouver ce qui lui plait mais tout ce qui est "robotisé" m'excite peu pour le moment. Ce qui est de l'ordre de l'accessoire esthétique m'inspire davantage... c'est sans doute lié à un effet d'empowerment justement.

L'endroit le plus dingue où vous ayez fait/rêveriez de faire l'amour ?

R. : Peut-être la fois face à des montagnes colombiennes où vivent encore des tribus indiennes. Je suis pourtant pas Dame nature à la base mais c'était assez fou de faire l'amour dans ce décor très primaire comme ça, comme un retour à l'état d'animal. Mais je dirais plutôt que lorsqu'il y a accord parfait des envies avec l'autre, tous les lieux peuvent devenir idylliques, non ?

Le mot/la phrase qui vous excite le plus ?

R. : Les compliments ou tout ce qui peut "empower" justement ! Ou tous les petits mots jetés en l'air qui témoigneront de son plaisir.

Un porno féministe que vous conseillez, ou un film d'un érotisme fou ?

R. : J'aime beaucoup Camille 2000 qui m'a inspiré mon pseudo. Un film de 1969 avec beaucoup de scènes érotiques dans des décors rétro-futuristes de dingue. Comme une sorte de décor de Cléopâtre du futur mais un peu nympho.

Camille 2000, de Radley Metzger. 1969
Camille 2000, de Radley Metzger. 1969

Qu'est-ce qui vous fait vous sentir puissante au lit ?

R. : C'est souvent différent. Parfois ça peut être ce que je porte, parfois ça peut être la situation ou juste sentir l'autre personne perdre le contrôle... C'est important de se connaître, d'être à l'aise avec son image pour savoir en jouer parce que c'est important de prendre plaisir et de s'amuser dans ces moments là. Ça doit détendre avant tout.

Votre fantasme ultime chez les célébrités ?

R. : Vincent Cassel... Je suis québlo since 1995...

Est-ce que vous vous mettez une étiquette sexuellement ?

R. : Mise à part celle du féminisme pro-sexe je ne vois pas. Et c'est comme tout ce qui fait partie de nous, ça change au cours de la vie. Je ne fais pas l'amour de la même manière qu'hier et je le ferai différemment demain.

La levrette est-elle une forme de soumission selon vous ?

R. : Mais pourquoi ? Non ! Surtout pas ! Il est important de percevoir le sexe sans notion de soumission, de contrôle, de dessus, de dessous. C'est un échange de A à Z avec l'autre personne. Si on y réfléchit bien, c'est un moment privilégié où l'on est rien sans l'autre, non ?

Si l'homme nous pense soumise à ce moment-là, c'est qu'il n'a pas compris que l'échange [est primordial] dans cet acte. Si la femme se sent soumise dans cette position, c'est qu'elle ne lui convient pas ! L'acte d'amour, ce n'est pas un moment où les corps se soumettent, mais plutôt un moment où ils s'accordent, s'harmonisent, s'emboîtent, avec des postures plus ou moins théâtralisées parce que ça excite le mental...

Votre première fois en un mot ?

R. : Boooriiiing.

Plus d'actu sur : Questionnaires cul : les confidences sexo de femmes émancipées

Questionnaire cul : les confidences sexo de Céline Tran
Questionnaire cul : les confidences sexo d'Alexia Bacouël du Cabinet de curiosité féminine
Porno : le questionnaire cul d'Olympe de G