5 façons de lui faire du bien avec les doigts sans passer par le clito

5 façons de lui faire du bien avec ses doigts sans passer par le clitoris
5 façons de lui faire du bien avec ses doigts sans passer par le clitoris
Parce que le clitoris n'est pas le seul à nous exciter, voici quelques idées (5 exactement) pour celles et ceux qui souhaiteraient innover - avec leurs doigts.
A lire aussi
8 façons toutes simples de faire des économies
News essentielles
8 façons toutes simples de faire des économies

Le corps humain est une mine inépuisable de plaisir et de sensations. L'occasion de laisser nos doigts le parcourir pour découvrir des zones sensibles parfois méconnues, qui provoquent une excitation qu'on ne soupçonnait pas - mais qu'on ne manquera pas de noter dans un coin de notre tête.

On a relevé 5 façons de faire du bien à notre partenaire, homme comme femme, et sans passer par le clitoris, car il est aussi important de ne pas laisser l'organe du plaisir rester seul maître de nos sexualités.

1- Caresser ses tétons

Rien de nouveau sous le soleil, caresser les tétons de son ou sa partenaire a de bonne chance de l'émoustiller. Mais encore faut-il s'y prendre comme il faut. Un mouvement trop brusque risquerait de l'irriter, un tapotement léger et quasi insensible, de la plonger davantage dans les bras de Morphée que dans les vôtres. Pas de bol.

L'orgasme de la zone s'atteint plus aisément lorsque l'on pratique un enchaînement spécial qui mêle douceur et fermeté. On caresse, on masse puis on pince à l'aide notre pouce et de notre index. Pour décupler l'effet, on varie le rythme et on accompagne surtout le procédé de baisers langue-oureux qui viennent aussi réveiller la zone érogène que sont notre bouche et nos lèvres.

2- Approcher son anus

On ne vous dit pas que vous allez tous·tes adorer la pratique, mais l'anus reste l'une des zones les plus associées au plaisir, surtout quand on décide de mettre de côté le clitoris. Autant tenter l'aventure. Plusieurs options s'offrent à vous : une approche externe ou plus franche.

Comme l'expliquait l'autrice et spécialiste sexo Sophie Bramly dans un article sur le sujet, "sans forcément envisager la sodomie dans sa forme classique, il existe d'autres plaisirs pour 'jouer avec la fleur du jardin de derrière' (selon une expression taoïste) comme de simples massages de l'anus ou de la zone périnéale (entre les testicules et l 'anus), ou l'insertion d'un doigt..." A vous de choisir l'option qui fera le plus mouche chez votre partenaire.

3- Se concentrer entre ses cuisses

La peau qui recouvre l'intérieur des cuisses est extrêmement fine, et donc extrêmement sensible, tant chez les hommes que chez les femmes. La zone figure d'ailleurs dans le top 10 des zones érogènes classées scientifiquement, comme l'indique Le Figaro, à la troisième position pour les deux genres. De quoi susciter notre intérêt.

Écartez doucement ses jambes, puis glissez deux doigts au niveau de ses genoux, derrière de préférence, que vous ferez remonter sensuellement le long de l'intérieur des cuisses, en vous arrêtant à quelques millimètres de son sexe pour intensifier la sensation d'excitation. Vous verrez, il ou elle vous suppliera certainement de ne pas vous arrêter en si bon chemin - on n'a jamais autant envie de quelque chose qui nous échappe au dernier moment.

4- S'arrêter sur sa nuque

Étonnant et pourtant, la nuque reste un endroit très propice au plaisir. Surtout pour ce qui est de la zone à la limite des cheveux, une sorte de clé insoupçonnée qui ouvre la voie à une excitation savoureuse. Et qui sonne les débuts d'un rapport enivrant.

Si vous souhaitez ajouter davantage de piment à l'acte, commencez par un massage du haut du dos, puis dérapez tendrement jusque dans le creux de la nuque, justement, jouant à la fois avec vos doigts et avec les cheveux de votre partenaire. Alliez également de baiser pour intensifier les frissons qu'il ou elle ressentira à coup sûr.

5- Découvrir son bas du ventre

Un peu comme l'intérieur des cuisses, sentir l'autre caresser notre bas-ventre donne l'impression que ses doigts iront plus bas, et nous laisse dans une attente torride à laquelle on a du mal à résister. On veut poursuivre l'aventure, on se tord presque de désir. Et si cela provoque un tel effet sur notre propre personne, il y a de grandes chances que votre partenaire aussi, soit conquis·e par la technique des doigts à la lisière du pubis.

Pour cette zone, on tapote, on chatouille presque en les laissant parcourir la peau de l'autre, au gré des courbes, des grains de beauté et en passant aussi par le nombril, qui offre également son lot de sensations.