Faut-il changer ses draps après chaque rapport ?

A quelle fréquence doit-on changer ses draps après un rapport ?
A quelle fréquence doit-on changer ses draps après un rapport ?
Spoiler : oui, il serait préférable de changer ses draps après chaque galipette. Si ce n'est pas le cas, vous n'êtes certainement pas les seules, mais on préfère vous faire un récap' de pourquoi il vaut mieux être assidue sur la question.
A lire aussi

On s'est souvent posé la question de la fréquence du changement de draps, mais on n'a jamais trop osé chercher la réponse - sûrement par peur de réaliser qu'on dort avec une mégalopole de bactéries plus souvent qu'on ne voudrait l'admettre. Une crainte fondée, apparemment, puisqu'on a appris récemment qu'il fallait les laver une fois par semaine pour être tout à fait nickel, et que ça tombe parfois un peu à côté de nos habitudes.

Pourtant, on y met réellement du nôtre. Seulement le bât blesse quand on oublie de mettre le set sale à la machine directement après l'avoir changé, et qu'on foire le roulement. Quelquefois, on est donc obligées de pousser jusqu'à quasi deux semaines dans notre parure Ikea.

Heureusement, et ça nous rassure un petit peu, on ne serait pas les seules - et surtout pas les pires.

Une étude indique que les femmes s'attelleraient à la tâche quasi acrobatique (qui n'a jamais été presque entièrement engloutie par une housse de couette ?) tous les 19 jours, contre 29 jours pour les hommes. Un mois de cellules mortes, de sueur, de fluides corporels pour ces messieurs - en gros, miam - qui rend nos 15 petits jours perso aussi frais que la rosée du matin.

Qu'en est-il des semaines où on fait l'amour ?

Que l'on utilise un préservatif ou non, les sécrétions vaginales, le sperme et une transpiration plus importante que lors de nuits sans ébats préparent un cocktail propice à la formation de nombreuses bactéries.

"Si c'est un partenaire régulier, changez les draps au moins une fois par semaine et plus s'il y a des salissures évidentes", explique Kim Langon, gynécologue-obstétricienne à Health. Pour ce qui est des coups d'un soir, puisqu'on ne connaît pas l'hygiène de l'autre sur le bout des doigts, mieux vaut prévenir que guérir et passer le drap de dessous, la housse et les taies d'oreiller au lave-linge une fois que l'invité·e aura déguerpi.

Vous avez peur pour votre budget eau et électricité ? Là encore, on compatit. Pas simple de se taper une machine à 90°C tous les deux jours si votre emploi du temps sexuel se porte comme un charme. Rusez, et utilisez une serviette absorbante que vous glisserez sous votre corps ou celui de votre partenaire pendant le rapport.

Si salissures il y a, elles se concentreront sur le bout de tissu et ne viendront pas ruiner vos beaux draps. Et vous pourrez vous contenter d'un changement hebdomadaire - sans tirer sur la corde cette fois.