Bientôt un timbre à l'effigie de Simone de Beauvoir

Bientôt un timbre à l'effigie de Simone de Beauvoir
Bientôt un timbre à l'effigie de Simone de Beauvoir
Le 8 mars 2021, La Poste mettra en vente un timbre qui représente la romancière et figure féministe Simone de Beauvoir. Une décision symbolique et un hommage du service public à une voyageuse et "grande épistolière".
A lire aussi

A l'occasion de la prochaine Journée internationale des droits des femmes, le 8 mars 2021, La Poste émettra un timbre à l'effigie de Simone de Beauvoir. Romancière, autrice de chroniques de voyage, agrégée de philosophie et femme qui a réussi à conquérir "la difficile gloire de la libre existence" dans un milieu bourgeois codifié et réducteur, l'icône était aussi une grande épistolière (notamment avec ses Lettres à Sartre, Lettres à Nelson Algren, Lettres à Bost). Une personnalité unique que dépeint sa fille adoptive, Sylvie Le Bon de Beauvoir, dans un texte dédié communiqué par le service public.

"Généreuse, ouverte, elle a entretenu avec son lectorat une abondante correspondance", écrit-elle. "Grande marcheuse, et infatigable voyageuse jusqu'à la fin – je l'ai accompagnée durant 26 ans –, sa curiosité ne s'est jamais blasée. C'est le ton beauvoirien, son rare talent, en parlant de soi, de parler des autres, comme 'de bouche à oreille', de 'communiquer dans ce qui nous sépare', qui explique l'immense rayonnement de Simone de Beauvoir."

Un timbre Simone de Beauvoir pour le 8 mars.
Un timbre Simone de Beauvoir pour le 8 mars.

"Inspiratrice des féministes"

Dans les milieux militants de défense des droits des femmes, des années 60 comme plus tard, son écriture du Deuxième Sexe, essai existentialiste devenu ouvrage de référence, la propulse au rang d'"inspiratrice des féministes", poursuit Sylvie Le Bon de Beauvoir. Elle en partagera des combats avec ferveur. Et se fendra d'une phrase tragiquement intemporelle qui marque, encore aujourd'hui, par sa pertinence : "N'oubliez jamais qu'il suffira d'une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. Ces droits ne sont jamais acquis. Vous devrez rester vigilantes votre vie durant."

C'est donc une décision extrêmement symbolique que d'imprimer cette illustration en ce jour de lutte essentiel. Un portrait qui la représente coiffée de son emblématique chignon, souriante et déterminée, comme on pourrait l'imaginer défiant les conventions de l'époque comme d'aujourd'hui.

Derrière ce dessin minutieux par ailleurs, se trouve une autre femme : Sophie Beaujard, spécialisée dans la discipline. L'artiste n'en est pas à sa première oeuvre destinée à l'affranchissement de nos courriers, qui plus est représentant de grandes dames. En 2014, elle dessinait déjà le visage de la femme de lettres Marguerite Duras, puis en 2017 celui de la résistante Germaine Ribière, tous deux gravés sur des timbres pour La Poste. Des projets qui, on l'espère, participeront au rayonnement de ces Françaises, de leurs réalisations et de leurs combats.