Ces pays où les femmes se suicident plus que les hommes

Ces pays où les femmes se suicident plus que les hommes.
Ces pays où les femmes se suicident plus que les hommes.
Ce mardi 10 septembre marque la journée mondiale de la prévention du suicide. L'occasion de rappeler qu'en de nombreux pays, les femmes se suicident plus que les hommes. Une réalité accablante.
A lire aussi

800 000. C'est le nombre de suicides comptabilisés à travers le monde en 2019, à en lire les derniers chiffres alarmants de l'Organisme Mondial de la Santé. Soit un mort toutes les quarante secondes. Comme les résultats l'énoncent, les raisons en sont diverses, suivant les pays, de l'accès libre aux armes à feu aux Etats-Unis à l'excès d'alcool en Russie. Mais il ne faut surtout pas oublier, rappelle l'OMS, que le taux de suicide est bien plus fort au sein des pays à revenu faible. Ainsi le taux de suicide en Afrique est supérieur à la moyenne mondiale (soit 10,5 pour 100.000 habitants).

Autre chiffre inquiétant s'il en est ? Plus de la moitié des personnes qui se suicident ont moins de 45 ans, et le suicide représente carrément la deuxième cause de décès parmi les 15-24 ans, détaille l'AFP. Généralement, ce suicide s'opère par pendaison, empoisonnement, ou par l'emploi d'une arme. Des détails morbides qui mettent également en lumière certaines étranges disparités. Tel le fait qu'en Chine, appuie le site d'informations Maroc Diplomatique, davantage de femmes mettent fin à leur vie, comparativement au nombre d'hommes : le taux serait de 8,3 pour 100 000 femmes et 7,9 pour 100 000 hommes. Et ce n'est pas le seul pays où l'on observe cette différence...

Du Maroc à l'Inde

C'est la journée mondiale de prévention au suicide.
C'est la journée mondiale de prévention au suicide.

Car au Maroc, les inégalités s'affichent, comme l'avance le média digital local Le Matin avec ce titre-choc : "Au Maroc, les femmes se suicident plus que les hommes". Des chiffres saisissants. Voyez plutôt. Sur 1 014 cas de suicides enregistrés il y a trois ans de cela, pas moins de 613 concernant des femmes. Un taux renversant, mais, hélas pas si étonnant, lorsque certains faits divers nous rappellent la façon dont les droits des femmes sont malmenés au Maroc. Entre banalisation des violences conjugales, harcèlement sexuel sur les plages ou encore interdiction de l'avortement (ce qui induit des formes de répression volontiers abusives)...

Et si, tel que l'assure le Huffington Post, le suicide touche les hommes près de trois fois plus que les femmes en France, c'est loin d'être le cas dans des pays comme le Bangladesh, Lesotho (en Afrique du Sud) ou Myanmar (l'ex-Birmanie), où les femmes se suicident davantage que le hommes. Enfin, et sans grande surprise, demeure le cas d'école de l'Inde. Au sein de ce qui est encore considéré comme le pire pays pour les femmes, il n'est pas rare de les voir se donner la mort.

Le journal La Croix envisage même ce rapport des femmes au suicide comme une véritable "tragédie" nationale, et pour cause : selon les recherches de la revue scientifique The Lancet public health établies l'an passé, 37 % des femmes qui se suicident dans le monde... vivraient en Inde. Là encore, des agressions systémiques aux punitions abusives, les "sommets dans l'horreur" ne manquent pas pour définir l'oppression que subissent les citoyennes indiennes.

Afin de nuancer les chiffres hexagonaux rapportés par l'OMS (la France présentant l'un des taux de suicides les plus élevés d'Europe), n'oublions pas que,comme le rappelle LCI, les tentatives de suicide sont toujours plus nombreuses chez les femmes que chez les hommes. 9,9% des femmes sondées dans le cadre d'une enquête de l'agence sanitaire Santé publique France disent ainsi être passées à l'acte, contre 4,4% des hommes.