Pourquoi il y aura plein de citrouilles turquoise à Halloween

Les citrouilles turquoise envahissent les rues pour la bonne cause.
Les citrouilles turquoise envahissent les rues pour la bonne cause.
Cette année, la citrouille turquoise permet aux enfants souffrant d'allergies de pouvoir fêter le 31 octobre sans danger.
A lire aussi
Valérie Petit : "Pourquoi j'ai déposé l'amendement 'parent 1-parent 2'"
News essentielles
Valérie Petit : "Pourquoi j'ai déposé l'amendement...

Le soir d'Halloween approche, et avec lui l'excitation bien naturelle des enfants qui vont passer leur soirée à faire du porte à porte. "Trick or treat?" diront les Anglo-saxons, "un bonbon ou un sort !", préféreront les francophones. A partir de là, les riverains qui auront ouvert leur maison disposeront de deux choix bien distincts : céder à cette pression insoutenable et leur filer des bonbecs, ou refuser froidement et retourner à leur occupation préférée du mercredi soir ; mater Burger Quiz sous un plaid. La légende dit que celles et ceux qui refusent vomiraient des limaces pendant des semaines, mais rien n'a encore été prouvé.

Cette petite célébration innocente pose cependant un léger souci à un dixième d'enfants fantômes, vampires ou courges qui souffrent d'allergies (notamment aux noix, aux cacahuètes et autres arachides présents dans beaucoup de friandises). La condition n'est pas douloureuse si on ne consomme pas de produits composés de ces ingrédients, mais peut vite s'avérer frustrante quand personne dans le voisinage n'a d'alternative aux sucreries problématiques.

C'est là que les citrouilles turquoise entrent en piste. Lancée par l'association américaine FARE (Food Allergy Research and Education), l'initiative Teal Pumpkin Project vise à indiquer aux plus petits et à leurs parents quelles maisons sont sans danger pour leur constitution. Ainsi, chaque demeure qui offrira des petits cadeaux plutôt que des bonbons, des barres chocolatées ou des gâteaux, installera une Teal Pumpkin (littéralement "citrouille vert bouteille", mais la teinte se discute) devant sa porte.

Et parce qu'ils ont pensé à tout, le site de FARE donne aussi des exemples de trucs et gadgets à acheter en remplacement des treats, comme on dit là-bas (des sticks lumineux, des araignées en plastique ou des toiles à coller partout), des autocollants et des affiches téléchargeables pour que son domicile soit bien identifié, et surtout une carte interactive sur laquelle se localiser et se déclarer comme participant au projet.

Cette année, la France aussi se mobilise. La plateforme communautaire Avec Plaisir, qui recense les bonnes adresses garanties sans allergènes, a décidé de rejoindre le mouvement en proposant le #HalloweenPourTous, avec les mêmes règles que sa cousine américaine - carte interactive incluse. Il ne nous reste plus qu'à coller une affiche, peindre une citrouille et prévenir nos réseaux qu'on distribuera des surprises non alimentaires le 31 octobre... et ainsi éviter le terrible sort que les enfants nous réserveraient sinon.