Violences conjugales : une campagne choc avec Angelina Jolie, Kristen Stewart, Kendall Jenner

L'artiste italien Alexsandro Palombo défigure huit stars internationales, en photos bien sûr, pour dénoncer les violences faites aux femmes à travers le monde.
A lire aussi
"Les mots qui font mal" : une campagne choc contre les violences verbales faites aux enfants
News essentielles
"Les mots qui font mal" : une campagne choc contre les...

Angelina Jolie, Kim Kardashian, Miley Cyrus, Gwyneth Paltrow, Kristen Stewart, Kendall Jenner, Emma Watson et Madonna ont accepté de prêter leur image à Alexsandro Palombo, spécialiste de la dénonciation des discriminations. L'année dernière, il s'était illustré dans la défense des causes des femmes en détournant des images de princesses de Disney et de super-héroïnes pour parler du handicap.

L'artiste italien veut démontrer à travers leurs portraits défigurés que les violences conjugales touchent toutes les femmes. "La vie peut être un conte de fées si tu brises le silence. Pas une femme n'est immunisée contre la violence conjugale. #stopalaviolencecontrelesfemmes", peut-on lire en slogan de cette campagne choc lancée à l'occasion de la journée mondiale contre les violences faites aux femmes le 25 novembre dernier.

Alors qu'en France, une femme sur cinq est concernée par les violences conjugales, plusieurs célébrités ont relayé son message. C'est le cas de la très engagée actrice Léa Seydoux, actuellement à l'affiche du dernier James Bond, ou encore de sa compagne dans "La vie d'Adèle", Adèle Exarchopoulos. L'actrice a tweeté : "Stop Violence against Women! #BeHerVoice #WhiteRibbon #IDEVAW"