Facebook : pourquoi il n'y a pas (et il n’y aura jamais) de bouton "J'aime pas"

Facebook : pourquoi il n'y a pas (et il n’y aura jamais) de bouton "J'aime pas"
Facebook : pourquoi il n'y a pas (et il n’y aura jamais) de bouton "J'aime pas"
Le créateur du bouton « J’aime » sur Facebook a dévoilé les raisons pour lesquelles il n’y aura jamais de bouton « J’aime pas » sur le réseau social
A lire aussi
Pourquoi "Pretty Woman" n'aurait jamais pu sortir en 2019, selon Julia Roberts
News essentielles
Pourquoi "Pretty Woman" n'aurait jamais pu sortir en...


Depuis l’apparition du bouton « J’aime » sur Facebook, les internautes réclament la création de son négatif, un bouton « J’aime pas ». De fait cette fonctionnalité pourrait s’avérer bien utile, quand il s’agit, par exemple, de réagir aux statuts tristes de ses amis sur la plateforme.

Et bien ce bouton, un temps étudié, et même annoncé ne verra finalement jamais le jour. Et c’est l’inventeur du « J’aime » lui-même qui a expliqué les raisons derrière cette décision qui devrait décevoir de nombreux membres de Facebook.

>> Les statuts énervants sur Facebook <<

« Vous n'aimez pas ? Vous n'avez qu'à l'écrire »

Dans un entretien au site Techradar, Bret Taylor explique que ce choix a été fait afin de garantir une atmosphère positive sur la plateforme. « On a beaucoup parlé [du bouton “ J’aime pas “ ]. On a d'ailleurs même beaucoup discuté d'utiliser le mot “ J’aime “. Mais pour ce qu'il est du bouton “ J’aime pas “ , la principale raison est que, dans le contexte du réseau social, la négativité de ce bouton a beaucoup de conséquences fâcheuses ».

A l'origine du bouton « J’aime », explique-t-il, le besoin pour les internautes de pouvoir montrer qu'ils avaient vu le statut d'un ami sans particulièrement avoir un commentaire à y ajouter. Selon Bret Taylor,« si vous voulez dire que vous n'aimez pas quelque chose, vous devriez probablement écrire un commentaire, parce qu'il y a probablement un mot pour ce que vous voulez dire ».

Pas de bouton, donc. Mais par contre, un bouton « J'achète » devrait arriver bientôt. 

>> Un bouton « compassion » sur Facebook <<

Dans l'actu