Miss France 2015 : encore un scandale avant l'élection !

Miss France 2015 : encore un scandale avant l'élection !
Miss France 2015 : encore un scandale avant l'élection !
L'élection de la future Miss France 2015 coûte-t-elle trop cher à Orléans ? Alors que la ville du Loiret accueillera le 6 décembre prochain la cérémonie Miss France, certains élus accusent le maire d'avoir gaspillé 400 000 euros en frais d'organisation, alors que la ville ne bénéficie que de 7 000 euros de subvention de la part de la région Centre.
A lire aussi


Chaque année, la cérémonie Miss France semble apporter son lot de scandales et de polémiques. La dernière en date ? Non pas la présence de Valérie Bègue dans le jury, mais le montant exorbitant que la municipalité d'Orléans a déboursé pour accueillir l'élection : 400 000 euros, selon La République du Centre.

Liée par contrat à Endemol, la société qui produit le concours Miss France, la ville d'Orléans s'est en effet engagée à prendre à sa charge un certain nombre de dépenses, parmi lesquelles l'hébergement des candidates dans un étoile 4 étoiles et la mise à disposition du Zénith de la ville, où aura lieu la cérémonie, pendant une semaine. En contrepartie, Endemol s'engage à mettre en valeur la ville durant toute la durée de l'élection. Une compensation que certains élus estiment loin d'être suffisantes. Nombreux sont ceux qui reprochent au maire Serge Gouard de la ville d'accorder trop d'importance à l'élection Miss France. Interrogé par La République du Centre, le maire s'explique « Comparer les 400 000 euros pour Miss France au coût d'Orléans'Jazz par exemple, c'est comparer des carottes et des navets ! […]Qu'on me dise "On ne veut pas de Miss France" pour des raisons idéologiques, comme Dominique Tripet (conseillère municipale Front de gauche, ndlr), je le respecte, mais ça, c'est de la petite polémique initiée par les socialistes… »

De son côté, Serge Gouard reproche à la région Centre, présidée par le PS, de ne lui accorder que 7 000 euros de subvention pour l'organisation de la cérémonie. Dénonçant un « coup de com' », le maire d'Orléans reproche notamment à la région de se faire « de la publicité sur le dos d'Orléans ».