Chômage : un niveau record et pas d’éclaircie en vue

Chômage : un niveau record et pas d’éclaircie en vue
Chômage : un niveau record et pas d’éclaircie en vue
2 945 000. C’est le nombre de chômeurs recensés en France en juin dernier. Une situation qui se dégrade, mois après mois, sans aucune éclaircie en vue, selon les experts.
A lire aussi
Chômage : vers un taux record de 11% pour décembre ?
argent
Chômage : vers un taux record de 11% pour décembre ?


Pour le 14e mois consécutif, la situation sur le front de l’emploi s’est dégradée en France. Pire, aucune éclaircie n’est prévue par les experts qui évoquent une « crise sociale ». Et pour cause, en juin, le nombre de demandeurs d’emplois sans activité, en France métropolitaine, a poursuivi sa hausse atteignant désormais 2 945 000 de personnes. C’est 23 700 chômeurs de plus qu’en mai (+0,8 %), a indiqué le ministère du Travail. En an, le taux de chômage a grimpé de 7,8 %.

En incluant les personnes exerçant une activité réduite, 4 395 000 de Français étaient à la recherche d'un travail en juin dernier, un record depuis la mise en place de ces statistiques en 1991. Pour Mathieu Plane, économiste à l’OFCE, cette situation n’augure rien de bon. « Le plus inquiétant est que nous ne sommes pas sûrs d'être dans un pic. La conjoncture risque de se dégrader en 2012 et 2013. On n'attend plus de baisse, la seule inconnue est : la prochaine hausse du nombre de demandeurs d'emplois sera-t-elle plus ou moins forte que la précédente ? », analyse-t-il.

Dans ce contexte, la baisse du nombre de chômeurs constitue le principal défi du gouvernement. D’ailleurs, à l’annonce de ces chiffres, le ministère du Travail a immédiatement réagi, affirmant que « la mobilisation du gouvernement est entière tant pour répondre à l'urgence sociale » que pour mettre en œuvre « la feuille de route sociale » tracée lors de la grande conférence. Et d’ajouter que ces chiffres « appellent une vigilance accrue dans l'attente de la mobilisation de 80 000 contrats aidés supplémentaires au second semestre » et « confirment également la nécessité des renforts de moyens pour Pôle emploi » annoncé le 2 juillet dernier.
Enfin, alors que les plus de 50 ans (+1,4% en juin ; +15,9% sur un an) et les jeunes sont les plus touchés par le chômage, deux outils seront lancés en 2013 : les « emplois d'avenir » à destination des jeunes des quartiers et le « contrat de génération » pour les plus âgés.

Source : AFP
Crédit photo : AFP

VOIR AUSSI

Chômage : à quelle aide puis-je prétendre ?
Chômage : les cadres et les plus qualifiés très touchés

Chômage : un taux record en France depuis 13 ans
Le chômage en hausse depuis 12 mois