Prothèses PIP : les victimes privées d'indemnisation réclament le report du procès

Prothèses PIP : les victimes privées d'indemnisation réclament le report du procès
Prothèses PIP : les victimes privées d'indemnisation réclament le report du procès
La présidente de l'association de défense des porteuses de prothèses PIP Alexandra Blachère et les nombreuses autres victimes des implants dangereux ont demandé le report du procès qui devait s'ouvrir le 17 avril prochain au tribunal de Marseille.
A lire aussi


Ce mercredi, apprenant qu'elles seraient finalement privées d'indemnisation, 2 000 porteuses d'implants PIP qui s'étaient fait retirer les prothèses préventivement ont demandé un report du procès qui doit débuter le 17 avril au tribunal de Marseille. En réponse à cette décision, Alexandra Blachère, présidente de l'association de défense des porteuses de prothèses PIP, exige également le report du procès si les victimes de ces implants ne sont pas remboursées.

Le
procès concerne les 5000 victimes qui ont porté plainte contre l'entreprise PIP. Cependant, il est difficile de savoir qui paiera les indemnisations des victimes, affirme Murielle Ajello, présidente du Mouvement de défense des femmes porteuses d’implants et de prothèses (MDF-PIP) à Elle.fr. En effet, l'entreprise PIP a été placée en liquidation judiciaire et son ancien PDG Jean-Claude Mas, ainsi que les autres responsables de l'entreprise, se disent insolvables.


Alice Bidet

VOIR AUSSI

Prothèses PIP : l'espoir d'être indemnisées s'éloigne pour les victimes
Implants PIP : Jean-Claude Mas remis en liberté, les victimes indignées
Prothèses PIP : 2 000 Sud-Américaines veulent déposer plainte à Marseille