Angelina Jolie subit une mastectomie pour prévenir le cancer du sein

Angelina Jolie subit une mastectomie pour prévenir le cancer du sein
Angelina Jolie subit une mastectomie pour prévenir le cancer du sein
Dans cette photo : Angelina Jolie
L’actrice Angelina Jolie a publié ce mardi matin une tribune dans le New York Times pour faire part de ses choix médicaux : pour prévenir un risque élevé de cancer du sein, elle a subi une double mastectomie, soit l’ablation des deux seins. Une opération lourde et douloureuse qu’elle a subi « pour ses enfants ».
A lire aussi


« Ma mère s’est battue contre le cancer pendant près de dix ans, et est morte à 56 ans. » Angelina Jolie introduit ainsi une tribune qu’elle a choisi de faire paraître ce mardi matin dans le New York Times. Intitulée « mes choix médicaux », elle y développe les raisons qui l’ont poussée à subir une opération chirurgicale très lourde : l’ablation des deux seins, une double mastectomie, pour prévenir les risques de cancer du sein

Une chirurgie très lourde

« Mes médecins ont estimé que j’avais 87% de chances de développer un cancer du sein, même si ce risque peut varier d’une femme à l’autre. Une petite partie des cancers du sein résultent d’une anomalie génétique héréditaire BRCA1 ou BRCA2, et il se trouve que j’ai 65% de chances en moyenne de l’avoir ». Très précise, l’actrice détaille une procédure longue de trois mois, pendant laquelle elle serait parvenue à continuer de travailler. « Il s’agit d’une chirurgie très lourde, confirme le docteur Philippe Vignal, où l’on cherche à retirer un maximum de tissu mammaire. » Ainsi dans ce genre d’opération, il est devenu fréquent de retirer l’aréole de la poitrine, pour limiter la présence diffuse de tissu glandulaire. Mais l’actrice explique justement qu’elle a subi une première intervention particulière qui consiste à « supprimer le flux sanguin de cette zone pour épargner  les mamelons ». Elle a ensuite subi une reconstruction mammaire avec pose d’implant quasiment dans la foulée de la mastectomie. « Neuf semaines plus tard, l’opération finale est un succès avec la reconstruction de la poitrine et la pose des implants. Il y a eu beaucoup de progrès dans ce domaine durant ces dernières années, et le résultats peut-être vraiment beau », conclut-elle. 

Pourquoi ce témoignage ?

L’épouse de Brad Pitt veut partager son choix avec les autres femmes, une décision difficile qu’elle est heureuse d’avoir prise : « Mes chances de développer un cancer du sein sont passées de 87 à 5%. Je peux dire à mes enfants qu’ils ne doivent pas avoir peur de perdre leur mère d’un cancer du sein. » D’un point de vue plus personnel, la star confie qu’elle ne se sent pas moins femme : « Je me sens remplie de force car j’ai pris une décision grave qui ne diminue en rien ma féminité ». Elle avoue avoir surmonté cet épisode en complicité parfaite avec son mari : « J’ai la chance d’avoir un conjoint, Brad Pitt, qui m’aime et me soutient (…) Il était à l’hôpital où j’ai été soignée pendant chaque minute de l’opération, nous sommes parvenus à rire ensemble parfois. Nous savions que c’était la bonne chose à faire pour notre famille et que cela allait nous rapprocher. Et c’est le cas. » 

VOIR AUSSI

Cancer du sein : la mastectomie préventive est-elle efficace ?