Bioéthique : la recherche sur l'embryon reste interdite

Bioéthique : la recherche sur l'embryon reste interdite
Bioéthique : la recherche sur l'embryon reste interdite
Les députés ont voté hier soir le maintien de l’interdiction, avec dérogations, de la recherche sur l’embryon, comme le souhaitait le gouvernement. Les sénateurs avaient à l’inverse, voté pour une autorisation encadrée. L'ensemble du projet de loi fera l'objet d'un vote solennel mardi prochain.
A lire aussi
Les portables pour enfants devraient-ils être interdits ?
News essentielles
Les portables pour enfants devraient-ils être interdits ?

Les députés n'ont pas suivi le choix des sénateurs et ont renouvelé hier, en deuxième lecture, leur vote en faveur de l'interdiction, avec dérogations, de la recherche sur l'embryon et des cellules souches. Un vote qui suscite bien des désaccords chez les parlementaires.
Le gouvernement est quant à lui favorable au vote des députés et a réfuté tout « obscurantisme » et entrave à la recherche. Le ministre de la Santé, Xavier Bertrand, a affirmé mardi soir que « l'interdiction avec dérogations, datant de 2004, est la meilleure des solutions ». « On ne ferme pas la porte aux avancées de la science », a-t-il ajouté hier soir. L'amendement a été présenté par le rapporteur UMP, Jean Leonetti et a été voté à une large majorité de 73 contre 33 voix. L’examen de ce projet de loi révisant les lois bioéthiques, s'est achevé dans la nuit de mercredi à jeudi. Un vote solennel est prévu mardi prochain à l’Assemblée nationale, le texte retournera ensuite au Sénat.

(Source : lefigaro.fr)

Charlotte Charbonnier

VOIR AUSSI

Bioéthique : le projet de loi débattu en seconde lecture par les députés
Bioéthique : Le Sénat autorise la recherche sur l'embryon
Bioéthique : le don d’ovule assoupli
Le Sénat favorable à l'assistance à la procréation pour les homosexuelles

Plus d'actu sur : La bioéthique en questions

Bioéthique : vers une autorisation de la recherche sur l’embryon ?
Assistance sexuelle : le comité national d'éthique dit non
Bioéthique : un bébé à trois parents biologiques