New York : 41% des grossesses se terminent par un avortement

New York : 41% des grossesses se terminent par un avortement
New York : 41% des grossesses se terminent par un avortement
Le taux d’avortement de la ville de New York atteint plus du double de la moyenne nationale américaine : 41% des grossesses se soldent par un avortement.
A lire aussi

« Big Apple » championne de l’IVG ? A New York, 41% des grossesses débouchent sur un avortement, soit un taux deux fois supérieur à la moyenne nationale de 19%. En 2009, les New Yorkaises ont volontairement mis fin à 87 273 grossesses selon les statistiques du département de la Santé de la ville. Les premières concernées seraient les femmes noires, suivies des Hispaniques puis des femmes blanches et des Asiatiques. Dans une déclaration, la responsable du Planning Familial de la ville de New York, Joan Malin, a mis en cause le manque d’accès à l’information et à l’éducation sexuelle, le contrôle des naissances, et la violence au sein du couple. Les chiffres ont beau inquiéter, en 1998, c’était presque 1 grossesse sur 2 qui se terminait par un avortement.

VOIR AUSSI

Droit à l’avortement : l’Europe condamne l’Irlande
Menaces sur le droit à l’avortement
Viva España : l’avortement libre est né