L'Allemagne reconnaît un troisième genre pour les bébés intersexuels

L'Allemagne reconnaît un troisième genre pour les bébés intersexuels
L'Allemagne reconnaît un troisième genre pour les bébés intersexuels
En permettant aux parents d'inscrire un sexe « indéterminé » sur l'acte de naissance d'un nourrisson, l'Allemagne deviendra, le 1er novembre prochain, le premier pays européen à reconnaître officiellement un troisième genre. Une initiative encouragée par la Cour constitutionnelle.
A lire aussi


Si l’on en croit une information du quotidien britannique The Guardian, relayée par Le Monde, l’Allemagne sera, le 1er novembre prochain, le premier pays européen à reconnaître officiellement un troisième genre. En effet, à compter de cette date, le pays permettra d’inscrire un sexe « indéterminé » sur le certificat de naissance des nourrissons. Une initiative fortement encouragée par la Cour constitutionnelle selon laquelle le genre ressenti et vécu est un droit humain fondamental.

Cette reconnaissance s’adresse aux « bébés intersexuels, c’est-à-dire ceux qui présentent une ambiguïté sexuelle constitutive provenant d’une anomalie dans le déterminisme des gonades (ovaires et testicules) ou dans la différenciation des organes génitaux », détaille Le Monde. Les personnes enregistrées sous un sexe « indéterminé » à leur naissance pourront toutefois, et à tout moment de leur vie, modifier cette identité sexuelle sur leur acte de naissance.     

En France, environ 200 nouveau-nés présentent une ambiguïté sexuelle à la naissance. Généralement, les médecins recommandent une intervention chirurgicale rapide après la naissance de l’enfant afin qu’il puisse rapidement se situer comme étant fille ou garçon, mais aux États-Unis, des associations militent pour que ces opérations soient pratiquées à un âge ou le patient sera capable de choisir lui-même son sexe.  

VOIR AUSSI

Genre vs sexe : vers une introduction de la notion de genre dans le droit français ?
Transgenres : faut-il intégrer l'identité de genre dans l'état civil français ?
Norrie May-Welby : le premier individu "neutre" reconnu en Australie

Dans l'actu