Mariage gay : Frigide Barjot dérape et Karl Zéro dit "Stop"

Mariage gay : Frigide Barjot dérape et Karl Zéro dit "Stop"
Mariage gay : Frigide Barjot dérape et Karl Zéro dit "Stop"
Dans cette photo : Karl Zéro
Figure de proue des anti-mariage gay, Frigide Barjot a dérapé la semaine dernière, en déclarant « Hollande veut du sang, il en aura ! ». Une radicalisation de sa position qui déplaît fortement à Karl Zéro, son beau-frère, qui s'exprime dans une lettre ouverte.
A lire aussi
Mariage gay : François Lebel dérape sur la pédophilie et l'inceste
mariage & pacs
Mariage gay : François Lebel dérape sur la pédophilie et...


Le gouvernement décide d’accélérer la procédure législative en inscrivant à l’ordre du jour le projet de loi Taubira dès mercredi 17 avril ? Frigide Barjot perd son sang-froid et crie à la « dictature ». « C'est une honte. Les Français ne veulent pas de ce projet de loi et que font-ils ? Ils accélèrent », s’insurgeait-elle vendredi 12 avril. « Hollande veut du sang, il en aura ! Tout le monde est furieux. Nous vivons dans une dictature », surenchérit-elle, hors d’elle. Des propos extrêmes qui ont suscité la colère de nombreux partisans du mariage pour tous et un ras-le-bol de beaucoup face à la radicalisation d’une frange des manifestants contre le mariage gay. Ainsi, dès samedi, un certain Alexandre Dousson créait le buzz sur Facebook, en adressant une lettre ouverte à Frigide, qu’il dit connaître de longue date, dans laquelle il ne mâche pas ses mots. « Ma Frigide, puisque tu m'appelles mon Alex, depuis 15 ans que l'on se connait, je m'adresse une dernière fois à toi », commence-t-il, se présentant comme « gay, favorable à l'égalité des droits et à l'occasion démocrate ». « Tes propos d'hier me donnent la nausée. Tu as dépassé toutes les bornes et tu es désormais un danger public. Avec ton appel au sang, hier soir je me suis retrouvé à raccompagner les clients jusqu'aux taxis et à les conseiller de faire attention... Tu as ouvert la boîte de Pandore de l'homophobie et je ne te le pardonnerai jamais », écrit-il. Et de continuer : « Je souhaite que le tombereau de merde que tu as soulevé finisse par te retomber dessus et masquer (sic) l'odeur putride de tes propos ». Une adresse publique qui a vite fait le tour de Facebook, avec plus de 14 000 likes en un week-end et plus de 6500 partages.

« Serais-tu grisée à ce point par la médiatisation ? »

Ce lundi matin, c’est une autre lettre ouverte adressée à la figure de proue des anti-mariage gay qui fait parler d’elle : il s’agit de la « lettre à ma belle-sœur » publiée par Karl Zéro. L’animateur de télévision connaît en effet très bien Frigide Barjot, qui est mariée à son frère, Basile de Koch, et décide de laver son linge sale en public. Dans sa lettre publiée par le Huffington Post, il revient sur la conversion au catholicisme de Frigide Barjot, puis à son implication dans la lutte contre le mariage pour tous. Ce qui au début relevait selon lui du « second degré bon enfant » a peu à peu dérapé. « Et puis, il y a eu vendredi dernier, raconte-t-il. Là, tu étais devant le Sénat, Civitas était curieusement dans le coin, et j'ai compris que tu étais en train de riper total. Tu basculais dans une toute autre histoire, que tu ne maîtrises pas... Quand je t'ai entendu, toi Virginie, ma belle-sœur - encore catholique j'espère - tempêter : "Hollande veut du sang, il en aura ! Nous vivons dans une dictature !" Je me suis dit, paraphrasant ton mari : Ouh la ! "On se calme et on boit frais à Saint Tropez"! ». « Serais-tu grisée à ce point par la médiatisation ? Au point de ne plus vouloir redescendre de ton glorieux destrier, telle Jeanne d'Arc pressentant qu'il faut maintenant enfiler la tenue de Sans-Culotte de Charlotte Corday pour rester au top ? », demande-t-il à sa belle-sœur. « Stop, Frigide ! Fais Rewind d'urgence. Hollande ne veut pas de sang. Je pressens même qu'il l'a en horreur. Et on n'est pas en dictature, mais si tu continues sur ce registre, là, on y va tout droit... », continue Karl Zéro, qui l’assure : l’attitude de Frigide Barjot ne fait que servir l’extrême droite. « J'ai le sentiment que tu surfes là-dessus, sans réfléchir, que tu t'es prise au jeu sans te rendre compte de où ça risque de nous mener, et - pire - de où ça te mène... », conclut-il enfin, avant de signer sa lettre : « Ton beauf qui te pardonnera si t'arrêtes les frais ».

En débat sur LE COMPTOIR

Mariage pour tous : Frigide Barjot va-t-elle trop loin ?

Plus d'actu sur : Mariage gay

Taubira traitée de "guenon" : la Manif pour tous va remanier sa charte d'action
Adoption pleinière : la première famille avec deux mamans est née
La Manif pour tous en guerre contre la théorie du genre