Dieudonné : Patrick Cohen ne veut plus voir l’humoriste controversé dans les médias

Dieudonné : Patrick Cohen ne veut plus voir l’humoriste controversé dans les médias
Dieudonné : Patrick Cohen ne veut plus voir l’humoriste controversé dans les médias
Dieudonné et Patrick Cohen, la polémique n’est pas terminée. Le journaliste est revenu, dans « La Nouvelle édition » sur Canal Plus sur « l’affaire Dieudonné ». Pour le présentateur de la matinale de France Inter, il faut que l’humoriste ne soit plus invité dans les médias.
A lire aussi


Invité de l’émission « La Nouvelle édition » sur Canal Plus, Patrick Cohen a livré son ressenti sur la polémique qui agite la France depuis plus d’un mois maintenant. Pour rappel, c’est à la suite d’un reportage de France 2, dans « Compléments d’enquête », que le débat sur Dieudonné était ressorti sur le devant de la scène. Filmé en caméra caché, le pensionnaire du Théâtre de la Main d’Or déclarait « Moi, tu vois, quand je l'entends parler, Patrick Cohen, j'me dis, tu vois, les chambres à gaz... dommage! ». L’ancien acolyte d’Elie Semoun répondait ainsi aux « attaques » de Patrick Cohen qui dans un entretien avec Frédéric Taddei le qualifiait de « cerveau malade ».

Interdire d'inviter Dieudonné dans les médias ?

« Ce n'est pas une affaire entre Dieudonné et moi, pas plus que l'antisémitisme est l'affaire des Juifs ou que l'islamophobie est l'affaire des musulmans. C'est une affaire qui concerne la République, ses valeurs », a expliqué le journaliste de la matinale de France Inter. Patrick Cohen a ainsi répété que Dieudonné et Alain Soral ne devraient plus être invités dans les médias publics. « Dieudonné et Alain Soral ont été condamnés pour incitation ou provocation à la haine raciale. Nous ne devons pas dans le service public, et je pense aussi dans les médias grand public, inviter des gens qui sont des propagateurs de haine ».

Depuis quelques jours, la polémique sur Dieudonné s’était calmée. Après l’interdiction de son spectacle « Le Mur », l’humoriste avait décidé d’arrêter de le jouer et avait créé un nouveau « show », « Asu Zoa », qui reprend l’essentiel de son précédent spectacle sans les passages « qualifiés d’antisémites ».