"Hair Love", le formidable court-métrage qui fait fondre le monde entier

"Hair Love", le court-métrage qui fait fondre le monde entier
Hair Love, c'est le joli court-métrage d'animation qui émeut les internautes du monde entier depuis sa diffusion le 5 décembre dernier. Vue plus de 5 millions de fois sur YouTube, la vidéo met en scène un jeune papa tentant, tant bien que mal, de coiffer sa petite fille.
A lire aussi

Il est difficile de ne pas s'émouvoir face au regard si expressif de cette petite fille à la volonté de fer. C'est un jour important pour elle, marqué dans son calendrier d'un petit coeur, pour lequel la fillette est bien décidée à apparaître sous son meilleur jour. Aidée des précieux conseils d'une vlogueuse beauté - qui est en réalité bien plus -, Zuri tente de reproduire sur ses cheveux afro une magnifique coiffure qu'elle peine à réussir.

Son papa, clairement mal à l'aise avec la coiffure, tente à son tour d'aider sa fillette dans sa mission. Pour le reste, on vous laisse découvrir par vous-même le court-métrage, dont on ne voudrait surtout pas vous gâcher le plaisir. Car Hair Love est une jolie pépite d'émotion, qui ne vous laissera certainement insensible.

Un court-métrage qui lutte contre les stéréotypes


Financé par une campagne Kickstarter au succès retentissant (près de 300 000 dollars récoltés et 5000 donateurs), le court-métrage d'animation est né de l'esprit du footballeur américain Matthew A. Cherry, qui voulait "voir une jeune famille noire dans un film d'animation", confie-t-il au New York Times. "Les pères noirs subissent les pires stéréotypes : nous serions des bons à rien, jamais présents. Les gens que je connais sont très impliqués dans la vie de leurs enfants", poursuit le sportif, dont le talent ne se limite clairement pas au football.


Lors de sa campagne Kickstarter, le projet a attiré l'attention de deux réalisateurs de renom : Bruce Smith, le créateur de la série Cool Attitude et Everett Downing Jr., animateur chez Pixar qui a notamment travaillé sur Rebelle et Là-haut, et qui, tous deux, rejoignent rapidement le projet. "Bruce est un papa, je suis un papa : nous sommes des papas noirs qui apportent cette expérience à l'écran. Le personnage n'essaie pas d'être un dur à cuire ou un clown, il partage juste un moment avec sa famille", confie Everett Downing au New York Times. "L'histoire de Matthew était très sincère, nous voulions donc être très précis dans la façon dont les personnages agissaient par rapport aux stéréotypes que nous essayions d'éviter", ajoute Bruce Smith


"Ce projet a été la chose la plus folle à laquelle j'ai jamais participé"


Le court-métrage a également tapé dans l'oeil de Sony Pictures Animation, qui s'est aussi rapidement rallié à la production du film d'animation. "Ce projet a été la chose la plus folle à laquelle j'ai jamais participé, y compris jouer au football professionnel. Sony a pris goût à cela dès le début, et ils ont vraiment apporté leur soutien dès le premier jour", raconte Matthew A. Cherry dans les colonnes du New York Times.


Fort de son succès, le court-métrage a été décliné en version papier, sous la forme d'un livre pour enfants. Il a également été sélectionné par Sony pour les Oscars 2020. Sept jolies minutes d'émotion à ne louper sous aucun prétexte.