"Koh-Lanta" exige des candidats une photo en maillot, Twitter s'indigne

"Koh Lanta" crée l'indignation en exigeant des candidats une photo en maillot
"Koh Lanta" crée l'indignation en exigeant des candidats une photo en maillot
Les candidatures pour participer à la nouvelle saison de "Koh-Lanta" sont ouvertes depuis le 29 décembre 2021. Afin d'être sélectionné·e, chaque aspirant·e aventurier·e doit envoyer un formulaire accompagné de 3 photos, dont une en maillot. Un détail qui fait polémique.
À lire aussi

L'émission Koh-Lanta n'en finit pas de faire parler d'elle. Accusations de sexisme, tricherie avérée... Aujourd'hui, c'est la procédure de casting qui crée la polémique sur les réseaux sociaux. Ou plutôt, les éléments requis par la production du show, Adventure Line Production (ALP), auprès de qui souhaiterait se frotter aux épreuves sur une île déserte.

Ainsi, pour soumettre sa candidature, il est nécessaire d'envoyer ses informations personnelles - le nom, l'âge, la profession, la nationalité - et ses réponses à quelques questions sur ses motivations. Classique, en somme. Mais c'est le dernier point qui coince : le dossier exige également trois photos de soi, aux consignes bien précises qui ont quelque peu dérangé. Un portrait, un cliché en pied, et un dernier, en maillot de bain.

"Ce n'est pas un concours de Miss"

Sur Twitter, le détail a rapidement fait réagir. Parmi les commentaires, on lit par exemple : "Oui à Koh-Lanta les candidats sont souvent en maillot de bain pour les épreuves et la vie sur le camp, il ne faut pas être pudique, mais au moment des présélections, cela ressemble plutôt à un jugement sur des critères physiques des candidats or ce n'est pas un concours de Miss". Un autre qualifie la demande de "discrimination". Nombreux restent perplexe quand ils ne sont pas outrés.

A tel point, que la production a dû se défendre de toute "sélection sur des critères physiques".

"Des photos en maillot de bain n'est pas une nouvelle demande dans le processus de casting sur Koh-Lanta", affirme ALP, contactée par Le HuffPost. "En effet, dès la 1ère saison il était déjà demandé de telles photos".

Et d'ajouter, reprenant les propos de Denis Brogniart, le présentateur, tenus le jour-même, que la requête a pour but de "s'assurer que la personne qui postule pour devenir concurrent n'a pas de problème à se présenter devant un appareil photo et donc une caméra en maillot de bain", les aventurier·e·s passant pas loin de 95 % de leur temps ainsi, selon ALP.

"D'ailleurs, il suffit de regarder les profils des aventuriers saisons après saisons, pour s'en rendre compte. Nous n'avons pas de critères physiques uniques", insiste la société auprès du média. Mais les internautes épinglent une autre incohérence : la façon dont, malgré le temps passé dans l'eau, certain·e·s participant·e·s sont admis·e·s alors qu'iels ne savent pas nager.

"Vous prenez bien des candidats qui ne savent pas nager alors qu'il y a beaucoup d'épreuves dans l'eau ! Non ? Belle soirée", lâche-t-on par exemple sur Twitter. Touché coulé.

Ce à quoi ALP rétorque : "Nous demandons également de tests en piscine afin de nous assurer la personne sache de débrouiller dans l'eau, mais nous avons régulièrement sélectionné des aventuriers qui n'étaient pas de super bons nageurs, parce que leur motivation et leur personnalité nous intéressaient". La motivation... et les photos en maillot.