12 erreurs que vous faites (peut-être) avec vos tampons

12 erreurs que vous commettez (peut-être) avec les tampons
12 erreurs que vous commettez (peut-être) avec les tampons
Quand elles ont leurs règles, beaucoup de femmes privilégient l'utilisation des tampons hygiéniques, considérés comme plus pratiques que les serviettes. Pourtant, utiliser des tampons nécessite des précautions d'usage pour éviter tout problème de santé. Nous avons listé 12 erreurs que les femmes utilisant des tampons commettent régulièrement.
A lire aussi
Vous ne supportez pas vos collègues trop bruyants ? Vous êtes (peut-être) un génie créatif
News essentielles
Vous ne supportez pas vos collègues trop bruyants ? Vous...

Depuis leur apparition sur le marché il y a près de 80 ans, les tampons hygiéniques ont grandement contribué à libérer les femmes : parce qu'ils leur permettent de continuer à travailler et à faire du sport pendant leurs règles, ils ont souvent été considérés comme un facteur d'émancipation.

Mais depuis quelques années, l'utilisation des tampons est remise en question. En cause : le refus notable des fabricants de tampons de révéler leur composition, la détection – à d'infimes niveaux – de substances toxiques et surtout la multiplication chez les femmes les utilisant des syndromes du choc toxique (SCT). Cette maladie infectieuse, potentiellement mortelle, est causée par une toxine introduite dans le sang par un agent pathogène le staphylocoque doré, dont 20 à 30% des femmes sont porteuses. Au contact du tampon hygiénique et de ses composants synthétiques, celui-ci prolifère dans l'organisme, et peut causer la mort.

C'est pourquoi l'utilisation de tampons hygiéniques nécessite la plus grande prudence et des règles d'hygiène strictes. Pour éviter tout problème de santé, la gynécologue Alyssa Dweek, co-auteure de V for Vagina, a listé pour Marie Claire US les erreurs les plus communes faites par les femmes utilisant des tampons. Histoire que vous ne les commettiez plus, nous les listons ci-dessous.

1- Vous ne vous lavez les mains qu'après l'insertion

Il est impératif de bien se laver les mains avant toute insertion de tampon, afin d'éviter toute infection vaginale. Lorsqu'il est sorti de son emballage, l'applicateur des tampons est stérile. Se laver les mains permet d'éviter que les bactéries et les germes ne le contaminent.

2- Vous n'enfoncez pas le tampon assez loin

Vous le saurez parce que vous le sentirez : un tampon qui n'est pas inséré assez profondément est très inconfortable. Si une fois le tampon mis, vous sentez une gêne, des douleurs ou des démangeaisons, c'est qu'il est positionné trop bas et qu'il faut le remonter plus haut dans le vagin. Pour information, il n'y a absolument aucun risque que le tampon se "perde" dans le vagin ou remonte dans l'utérus s'il est enfoncé profondément.

3- Vous n'utilisez que des tampons super absorbants

Bien que rares, les tampons peuvent causer un syndrome du choc toxique (SCT). Plus le tampon est absorbant, plus le risque de SCT est élevé. Il est donc très important d'adapter la taille des tampons à l'importance de son flux. Lors du premier et du dernier jour de vos règles, privilégiez les tampons au taux d'absorption "régulier" ou "léger" et n'utilisez les tampons "super" que les jours où vos règles sont très abondantes.

4- Vous gardez votre tampon toute une journée

Un tampon doit impérativement être changé toutes les 3 heures. En le gardant toute la journée, les bactéries stagnent dans votre vagin et risquent de proliférer et donc d'occasionner des infections vaginales ou utérines.

5- Vous utilisez des tampons même quand vous n'avez pas vos règles

Les tampons sont conçus pour absorber le flux menstruel. Les utiliser en dehors des règles pour absorber les pertes vaginales n'est pas du tout recommandé. En effet, ces sécrétions sont indispensables pour protéger les parois de votre vagin. Insérer un tampon en dehors des règles empêche votre vagin de s'auto-nettoyer et peut entraîner un déséquilibre de votre flore vaginale, ainsi que favoriser la sécheresse intime.

6- Vous ne changez pas de tampon après être allée aux toilettes

Si vous ne changez pas de tampon après être allée aux toilettes (que ce soit pour la petite ou la grosse commission d'ailleurs), vous prenez le risque de voir de mauvaises bactéries remonter via votre tampon et infecter votre flore vaginale.

7- Vous oubliez avoir mis un tampon

Cela peut paraître étonnant, mais cela arrive plus souvent qu'on ne le croit. "Lorsqu'une patiente vient consulter pour des problèmes d'odeurs nauséabondes au niveau du vagin, très souvent c'est parce qu'elle a oublié avoir mis un tampon et l'a gardé pendant des semaines. On oublie, on a des rapports, le tampon s'enfonce plus loin et la ficelle ne se voit plus", explique sur Médisite la gynécologue Odile Bagot.

8- Vous ne changez pas de tampon après vous être baignée

Que vous vous baigniez dans une piscine, dans la mer ou barbotiez dans un jacuzzi, il faut en sortant changer de tampon hygiénique. En effet, la cordelette du tampon se charge de chlore ou d'eau salée, ce qui peut provoquer une irritation si vous n'en changez pas rapidement.

9- Vous utilisez des tampons avec des emballages déchirés

Les emballages de tampons sont conçus pour protéger les tampons de la poussière et de la saleté. Lorsque l'emballage se déchire, le tampon n'est plus stérile et peut être contaminé par les éléments se trouvant dans le tiroir de votre salle de bain ou de votre sac à main. Mieux vaut les jeter et éviter une infection.

10- Vous recyclez l'applicateur

Attention : les applicateurs ne sont absolument pas recyclables car après l'insertion du tampon, ils sont considérés comme contaminés par le sang et les autres fluides corporels. Rien ne sert non plus de les rincer après utilisation. Le mieux est de les jeter à la poubelle. Si vous souhaitez être vraiment écolo, mieux vaut utiliser une coupe menstruelle, qui peut se réutiliser à chaque cycle après stérilisation dans l'eau bouillante.

11- Vous insérez vos tampons sous la douche

Pour ne pas causer d'infection, le tampon doit être inséré dans un endroit sec et propre. On oublie donc la douche, mais aussi les vestiaires humides de la piscine.

12- Vous utilisez des tampons parfumés

Pour éviter toute irritation ou allergie, tenez-vous en aux tampons basiques et donc sans parfum.