Êtes-vous victime de firedooring, cette relation (pénible) à sens unique ?

Êtes-vous victime de firedooring avec votre date du moment ?
Êtes-vous victime de firedooring avec votre date du moment ?
Après le gosthing, le stashing et autres termes en "-ing", voilà que le firedooring vient à son tour nous donner du fil à retordre en matière de relations amoureuses. Une technique de "froid-chaud" pas franchement cool.
A lire aussi

Vous connaissiez le ghosting, cette technique pas franchement sympa consistant à couper les ponts du jour au lendemain - et sans explications ! - avec sa relation du moment. Vous connaissiez aussi le stashing, cette méthode tout aussi douteuse qui consiste à cacher son et sa partenaire à l'ensemble de son entourage. Mais connaissiez-vous le firedooring (décidément, les termes en -ing ont la cote en matière de relations amoureuses), cette technique elle non plus pas franchement cool dont vous pourriez être victime sans le savoir ?

Qu'est-ce que le firedooring ?


Le principe du firedooring ? Souffler le chaud et le froid pour garder son·sa partenaire à disposition sans lui offrir ce qu'il·elle souhaite. Un exemple ? Anna est raide dingue de Paul - ça marche aussi avec Margaux qui est folle d'Amélie ou encore Paul qui est fou de Margaux - , qui semble tout aussi fou d'elle lorsqu'ils passent du temps ensemble. Mais lorsque Paul est loin, l'adage "loin des yeux loin du coeur" prend le dessus : il ne lui écrit plus, ne répond plus à ses messages et laisse Anna sans nouvelles de longues journées voire de longues semaines.

Il réapparaîtra du jour au lendemain, plus attentionné et enthousiaste à l'idée de la voir que jamais. Les retrouvailles sont géniales, Paul trouve les bons mots pour justifier son absence puis, rebelote, disparaît à nouveau de la circulation. Une sorte de relation à sens unique, illustrée avec brio par le terme firedooring, une "porte coupe-feu" par laquelle rien ne passe...

Car c'est bien le problème avec le firedooring : si Anna a l'impression de construire quelque chose, Paul, lui, est complètement absent. Sans forcément parler d'être en couple, la victime de firedooring a en effet le sentiment de vivre un début de relation tandis que l'autre se contente de picorer des moments de complicité, desquels il n'attend rien de plus. Et ce, sans le dire à son/sa partenaire.

C'est d'ailleurs là que le bât blesse. Si celui-ci·celle-ci pousse le vice plus loin, il·elle pourra également prendre un malin plaisir à rassurer celui·celle qui a des doutes, puis à lui refaire le même coup à nouveau. De quoi le·la rendre complètement chèvre...

Firedooring : comment sortir d'une relation à sens unique ?


Le firedooring est assez simple à repérer. Pour cela, il faut se détacher des mots et se concentrer sur les actes. Paul a beau être ultra-rassurant quand il réapparaît, il refait malgré tout le même coup à chaque fois : il disparaît toujours après une soirée ou un weekend pourtant idyllique avec Anna pour réapparaître quelques semaines/mois plus tard, plein de bonne volonté.

Des paroles des paroles, comme le chantait Dalida, en contradiction certaine avec ses actions. Si vous constatez que vous êtes gentiment en train de vous faire firedoorée par votre date du moment, posez-vous ces trois questions.

  • Que cherchez-vous en ce moment ?

Si la réponse est "une relation casual sans trop de prises de tête" et que votre date du moment a une fâcheuse tendance à pratiquer le firedooring, demandez-vous si ce type de relation peut vous convenir. L'important est surtout d'avoir conscience que votre Paul/Margaux/Amélie/Anna agira de la sorte et n'attendez rien de plus de lui·elle que ce qu'il·elle est capable de vous offrir.

A contrario, si la réponse est "une relation plus ou moins sérieuse ou suivie", prenez vos jambes à votre cou et fermez à double tour la porte pour préserver votre santé mentale.

  • Est-il·elle capable de changer ?

On aimerait sincèrement vous dire que oui, Paul/Margaux/Amélie/Anna changera du tout au tout pour vos beaux yeux. Mais on sait d'expérience que l'optimisme et la patience ne débouchent pas toujours sur un happy ending. Si vous souhaitez tenter le coup car vous le sentez bien, allez-y mais gardez en tête que si votre date continue à agir de la sorte, vous n'y êtes pour rien. Ne vous jetez pas la pierre et évitez à tout prix l'autoflagellation : son comportement est de son fait, pas du vôtre.

  • Pourquoi je me lance dans ce type de relation ?

Maintenant que vous y pensez, ce n'est pas la première fois que vous vivez une relation à sens unique. D'ailleurs, la dernière fois, ça s'est terminé en un joli ghosting en bel et due forme. Profitez de ce nouveau cas pour vous interroger sur vous-même : que vous apporte ce type de relations amoureuses et pourquoi vous dirigez-vous bien souvent vers ce genre de partenaires ? L'occasion de faire le point sur vous... et avancer ainsi dans votre vie amoureuse.