Et si Eloise Bridgerton était queer ?

La deuxième soeur du clan Bridgerton, qui explose les audiences sur Netflix, est plus connue pour ses positions anti-patriarcales que son attrait pour la romance. Pour certain·es fans d'ailleurs, la théorie ne fait pas de doute : Eloise serait queer.
À lire aussi

Voilà la certitude qu'ont de nombreux·ses adeptes de la série à succès de Netflix : Eloise, la soeur cadette après Daphne et cinquième enfant de la fratrie Bridgerton, serait queer. Asexuelle pour certain·es.

En témoignerait, notamment, son opposition permanente aux traditions ultra-sexistes et patriarcales de la cour de la Régence anglaise, où les femmes sont réduites à leur apparence et à leur faculté à faire de bonnes épouses et de bonnes mères. A des pierres précieuses, plus précisément, dont le seul but serait de briller pour espérer se marier avec une personne de leur rang - ou mieux encore, avec un parti doté d'une fortune et d'un titre plus prestigieux que le leur.

Une théorie sur laquelle l'actrice Claudia Jessie (et interprète d'Eloise) a récemment rebondi dans une interview pour The Telegraph. "Je trouve intéressant que, parce que c'est un personnage féminin qui n'aspire pas au mariage, on suppose qu'elle est queer." Et d'ajouter dans les colonnes de Entertainment Weekly : "Les gens sentent un véritable esprit queer et c'est vraiment beau. J'adorerais explorer ça."

"L'autonomie ne doit pas forcément signifier une absence d'amour"

La jeune femme de 32 ans (qui joue un personnage de moitié son âge) s'est plus longuement épanchée sur une potentielle romance la concernant, affirmant qu'observer la façon dont Eloise développerait une relation sentimentale serait un spectacle plutôt intrigant.

"Les gens semblent avoir l'idée que parce qu'elle est féministe, nous ne devrions pas lui donner une histoire d'amour, et je ne pense pas que ce soit juste", confie l'actrice au média britannique. Selon elle, ce serait "magnifique de pouvoir voir comment Eloise navigue dans tout ça, pour montrer que l'autonomie ne doit pas forcément signifier une absence d'amour ou de partenariat." Tant que c'est ce qu'elle désire.

En parlant de désir, si La Chronique des Bridgerton est connue pour une chose, ce sont ses scènes de sexe. Une perspective qui n'effraie pas Claudia Jessie. "Si le moment vient pour moi d'avoir une scène de sexe, elle sera traitée de façon magnifique et professionnelle", affirme-t-elle encore. Et pour cause : sur le tournage, la coordinatrice d'intimité Lizzy Talbot assure que ces séquences délicates se déroulent en faisant attention au bien-être de chaque acteur ou actrice.

A noter que cette saison, le côté érotique a largement été atténué par rapport au premier chapitre. Un détail qui, selon la jeune femme, est en parfaite cohérence avec le récit.

"La première saison portait sur l'éducation de Daphne Bridgerton, qui ne savait même pas ce qu'était le plaisir personnel ou comment on faisait des bébés. Ces scènes de sexe faisaient partie intégrante de son histoire. Mais la deuxième série porte sur Anthony et il n'est pas exactement vertueux. Il ne s'agit pas de la découverte du sexe, mais de la poussée et de l'attraction des relations, et de la question de savoir si les personnages doivent être ensemble."

Qu'on se le dise : vivement la saison 3 (dont la date de diffusion n'a pas encore été dévoilée).