La règle des 42% peut-elle nous sauver du burn-out ?

Comment la règle des 42 % pourrait évacuer notre stress
Comment la règle des 42 % pourrait évacuer notre stress
Vous dormez plus que de raison et vous chopper des crèves dès que vous relâchez la pression ? Le stress que vous ressentez au boulot vous donne littéralement de l'eczéma ? La règle des 42 % pourrait bien vous aider.
A lire aussi

Vous vous sentez épuisée depuis quelque temps, et vous n'arrivez jamais vraiment à vous reposer. Les nuits semblent toujours trop courtes, impossible de déconnecter du boulot et votre vie familiale si elle en est vous prend toute l'énergie qu'il vous restait après ça - soit à peu près 0.

Vous êtes submergée par votre propre planning et le stress de ne pas finir votre projet pro à temps, de ne pas arriver à la maison à temps, de ne pas dormir à temps vous envahit petit à petit. Et si vous ne faites rien pour améliorer votre quotidien rapidement, il pourrait se transformer en symptômes physiques.

Car c'est aujourd'hui connu que l'anxiété est un phénomène physiologique qui affecte tous les systèmes et toutes les fonctions de notre corps, y compris le fonctionnement immunitaire, le fonctionnement digestif et les hormones. Il y a donc une raison derrière ces allers-retours constants à la pharmacie pour choper du Doliprane. Et elle est dans votre tête.

S'accorder 10 heures de calme

Pour se maintenir et éviter de plonger allègrement dans le burn-out, votre organisme a besoin de repos - mais ça, pas besoin d'être Ada Lovelace pour le comprendre. Ce que vous ne savez peut-être pas en revanche, c'est la quantité exact de temps nécessaire pour recharger ses batteries. D'après Amelia et Emily Nagosaki, autrices du nouveau Burn Out: The Secret to Solving the Stress Cycle, on devrait y consacrer 42 % de son quotidien, soit 10 heures par tranches de 24.

On vous entend déjà crier à l'impossibilité de cette recommandation, et croyez-nous, on comprend. Seulement dans 10 heures, il n'y a pas que du sommeil. Ces 42 % seraient d'ailleurs fractionnés de la sorte :

  • 8 heures idéalement dans les bras de Morphée, à plus ou moins une heure
  • 30 minutes de bouffe
  • 30 minutes d'exercice calme type yoga pour ne pas être surexcitée au moment de dormir
  • 30 minutes de connexion avec le monde extérieur, comme une conversation reposante avec son ou sa partenaire, par exemple
  • 30 minutes de joker, à lire, à zoner sur les réseaux sociaux, à regarder un épisode de série

Alors certes, en France, passer seulement 30 minutes à manger nous semble plutôt juste. Sauf qu'on parle uniquement du dîner, les 14 autres heures de la journée étant dédiées au petit-dej et au déjeuner (en plus du boulot et potentiellement des enfants). Et puis s'il faut grignoter un peu sur une autre plage horaire, ça ne devrait pas poser problème.

Le tout est d'accorder 10 heures de temps calme à son corps, pour qu'il reprenne du poil de la bête et soit délester du stress. Essayez quelques semaines et vous verrez, le résultat sera certainement probant.